Pour Aulas "le moment n’est pas venu" de candidater à la présidence de la FFF

RMC Sport

Si Jean-Michel Aulas a toujours été très proche de la FFF et de son président Noël Le Graët, l’hypothèse d’une candidature face au parton breton lors des prochaines élections en fin d’année est de moins en moins plausible. Dans un entretien à L’Equipe ce jeudi, NLG a remarqué que le président lyonnais était plus que jamais impliqué pour son club, l’Olympique Lyonnais, mais moins par la présidence de la FFF. "Il ne parle que de son club, explique l’ancien président de Guingamp. Je reçois une lettre par jour, pratiquement, pour des reproches sur le calendrier. Aujourd’hui, tel que je le vois, c’est moins son intention (de devenir président de la FFF, ndlr)."

Il veut rester l'actionnaire principal de l'OL

Amené à commenter ces propos en marge de la présentation de la recrue brésilienne Bruno Guimaraes, JMA d’abord dit avec un sourire qu’il n’avait pas lu cet entretien avant d’expliquer pourquoi il ne briguera pas le poste actuellement occupé par Noël Le Graët: "Je suis dans le même état d’esprit. Vouloir prendre la suite de Noël Le Graët, cela suppose beaucoup d’humilité, de travail et ça suppose surtout de ne plus être actionnaire principal de l’Olympique Lyonnais. On voit bien que le moment n’est pas venu."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"La Fédération a besoin de changements importants"

Et Aulas de préciser: "Je suis évidemment à la disposition de Noël Le Graët et de la Fédération quand il s’agit de travailler sur l’avenir....

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi