Aurélien Tchouaméni a porté l'ASM à Lille

Au coup de sifflet final de ce LOSC-Monaco, ils étaient très exactement 576 à s'égosiller pour célébrer leurs champions. Sans se montrer brillant, sans avoir pilloné la cage de Léo Jardim, l'AS Monaco est allé chercher l'essentiel à l'autre bout de la France : une victoire, une huitième de rang, pour provisoirement revêtir la peau du dauphin du Paris Saint-Germain. Particulièrement bruyant au cœur d'une cathédrale où le silence était d'or, le parcage monégasque n'a pas oublié de scander un nom en particulier avant de plier bagages : celui d'Aurélien Tchouaméni.

La finition en prime

Au cours d'une partie plutôt équilibrée, d'un match que l'ASM n'aurait peut-être pas empoché six mois plus tôt, l'international français a dégainé à deux reprises pour sortir Monaco du piège lillois. Pour son premier doublé chez les pros, Tchouaméni a joint l'utile à l'agréable : un petit crochet…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles