Auto - DTM - DTM : BMW critique le départ d'Audi à la fin de la saison

L'Equipe.fr
L’Equipe

Après l'annonce, la semaine dernière, du retrait d'Audi du DTM à la fin de la saison, BMW, qui se retrouve seul constructeur engagé, n'a pas caché sa surprise et sa déception. Avec l'annonce du retrait d'Audi à la fin de la saison 2020, BMW va se retrouver le seul constructeur engagé en DTM. Et la marque munichoise n'a pas franchement apprécié la manière dont son concurrent a pris de court tous ses partenaires et rivaux. « Cela m'a surpris et déçu, a expliqué Klaus Fröhlich, directeur du développement de BMW, dans les colonnes du quotidien allemandSüddeutsche Zeitung. Je trouve cela ahurissant, mais aussi déloyal de leur part, de partir de cette manière, sans nous en avoir parlé avant. Quand Mercedes avait quitté le DTM, Ola Kallenius (le PDG du constructeur à l'époque) m'avait appelé et expliqué les raisons de leur départ. C'était professionnel, et j'avais apprécié ce geste. Audi n'a rien fait de tel. » Klaus Fröhlich, directeur du développement de BMW « Avec son départ, Audi va mettre tout ce projet en danger et ça me surprend » Au-delà de la forme, le dirigeant de BMW ne comprend pas non plus le fond de ce retrait : « Ils disent qu'ils s'en vont pour se consacrer uniquement à la Formule E, alors que le DTM va justement devenir électrique d'ici 2025. Ce n'est pas un argument valable selon moi. L'objectif du DTM est de passer d'un V8 atmosphérique à un quatre cylindres turbo la saison prochaine, puis d'intégrer l'hybride en 2022 avant de devenir 100 % électrique en 2025. Avec son départ, Audi va mettre tout ce projet en danger et ça me surprend. Selon moi, Audi se prépare à un processus de restructuration bien plus important. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi