Auto - Endurance - Le championnat du monde d'endurance 2021 est lancé

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

La première journée du Prologue, lundi à Spa-Francorchamps, a inauguré le Championnat du monde d'endurance WEC 2021. Ces deux jours d'essais privés précèdent la première manche de la saison, les 6 Heures de Spa-Francorchamps, samedi à 13 h 30 (en direct sur la Chaîne L'Équipe). La saison 2021 du WEC, le championnat du monde d'endurance, a débuté, lundi sur le circuit de Spa-Francorchamps (Belgique), avec la première des deux journées du Prologue, les essais privés d'avant-saison auxquels ont participé 35 voitures. Dans un calendrier resserré en raison de la situation sanitaire liée au Covid-19, ce Prologue précède de moins de deux jours le véritable lancement de la saison sur la piste ardennaise puisque la première manche du Championnat commencera jeudi après-midi, avec les premiers essais libres officiels des 6 Heures de Spa-Francorchamps (départ à 13 h 30, en direct sur la Chaîne L'Équipe). Il s'agira des grands débuts de la nouvelle catégorie dite « reine » de l'endurance, l'Hypercar, dont les rangs sont appelés à grossir progressivement jusqu'en 2023 avec l'arrivée de grands constructeurs comme Peugeot, Porsche, Audi et une marque aussi prestigieuse que Ferrari.
Pour l'heure, seules trois voitures nourrissent cette catégorie : les deux nouvelles Toyota GR010 à moteur hybride (la marque japonaise est tenante du titre) et l'Alpine A480 équipée du V 8 thermique Gibson, un ex-châssis Rebellion développé par Oreca, encore admis pour cette seule saison 2021. Deux nouveaux modèles LMH-Hypercar de l'Américain Glickenhaus rejoindront la compétition avant les 24 Heures du Mans, décalées aux 21 et 22 août.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Albuquerque et Hanson, meilleur chrono Lundi, de manière un peu inattendue, les deux Toyota et l'Alpine étaient encore derrière des LMP2 éprouvées mais dont les performances ont pourtant été réduites par rapport à l'an passé, afin de préserver une hiérarchie face aux Hypercar, plus lentes que les anciennes LMP1 (environ 5 secondes à Spa, pour l'instant). Le meilleur chrono du lundi est revenu d'extrême justesse aux champions du monde du LMP2 et vainqueurs des 24 Heures du Mans, Albuquerque et Hanson, sur l'Oreca 07 du team United Motorsport - un millième de seconde devant l'autre Oreca 07 du Racing Team Nederland. L'Alpine A480 n'a obtenu que le 4e chrono avec Matthieu Vaxivière, à 4 dixièmes de seconde de la première LMP2. La Toyota n° 8 (Nakajima) est un peu plus loin : 6e à 0''591. Encore plus surprenant : la seconde Toyota (n° 7) n'a bouclé que huit tours, lundi, alors que l'équipe japonaise avait déjà procédé à de nombreux essais privés avec son nouveau prototype. La journée de mardi sera intéressante à suivre...

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Toute l'actu auto-moto