Auto - Endurance - Notre panel de 10 pilotes pour intégrer Peugeot

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

C'est lundi que Peugeot communiquera le nom des pilotes retenus pour son programme en Endurance, qui débutera en 2022. « L'Équipe » a sélectionné dix lauréats potentiels. Peugeot annoncera lundi matin les noms des pilotes qui intégreront son programme Endurance et qui piloteront son prototype Le Mans Hypercar, en cours de conception et qui devrait faire ses premiers tours de roues en essais en fin d'année. Voici dix pilotes qui, par leur profil, pourraient intéresser la marque au Lion et défendre ses couleurs aux 24 Heures du Mans dans le futur. Réponse lundi à 11 heures. Jean-Éric Vergne Double champion de Formule E (2018 et 2019) avec DS-Techeetah, autre composante de PSA Motorsport, Jean-Éric Vergne (30 ans) est un membre de la famille et possède un beau CV en Endurance avec déjà quatre participations aux 24 Heures du Mans à son actif. Lors de la dernière édition, Vergne s'est classé neuvième du général et cinquième de la catégorie LMP2 au volant du proto qu'il partageait avec Roman Rusinov et Mikkel Jensen sous la bannière du G-Drive Racing. Son meilleur résultat reste une 7e place, pour sa découverte de l'épreuve en 2017. Loïc Duval Avec 35 départs et 6 victoires en Championnat du monde d'Endurance, Loïc Duval est parmi les Français les plus expérimentés dans la discipline, avec Romain Dumas. Champion du monde et vainqueur des 24 Heures en 2013 avec Audi, Duval (38 ans) pourrait être le guide de ce team en construction. Romain Grosjean S'il vient d'annoncer son engagement en IndyCar cette année, Romain Grosjean vise l'Endurance à moyen terme. « J'ai roulé au Mans en 2010 (abandon), rappelait-il cette semaine. J'adore cette course et je n'ai jamais caché mon envie d'y revenir. » Son ancien équipier chez Haas, Kevin Magnussen, lui aussi sur la touche en F1 et qui vient de passer tout près de la victoire aux 24 Heures de Daytona, pourrait également intéresser Peugeot car les « top guns » de la F1 sont toujours appréciés en Endurance. S'il présente le même profil, Nico Hülkenberg est sans doute plus proche de Porsche, avec qui il a déjà gagné au Mans en 2015 et qui a annoncé son retour en Endurance à horizon 2023. Norman Nato Pour sa première participation aux 24 Heures en LMP1 l'an dernier avec Rebellion, le Français de 28 ans est monté directement sur le podium à l'issue d'une belle prestation. Au côté de Menezes et Senna, il s'est imposé aux 6 Heures de Shanghai et d'Austin lors de cette saison WEC 2019-2020. De belles promesses. Filipe Albuquerque Le Portugais de 35 ans compte sept participations aux 24 Heures du Mans. Il affiche deux cinquièmes places comme meilleurs résultats, avec le Team United Autosport engagé en LMP2, assortie d'une victoire dans cette catégorie l'an dernier dans la Sarthe. Albuquerque fait partie de l'équipage victorieux des 24 Heures de Daytona fin janvier. Gustavo Menezes Pilote Rebellion lors des trois dernières éditions des 24 Heures, l'Américain de 26 ans a brillé à chaque fois : 3e en 2018, 5e en 2019 et 2e en 2020, entre les deux Toyota, avec Norman Nato et Bruno Senna comme équipiers. Paul di Resta Equipier d'Albuquerque chez United, l'Écossais (34 ans) fait lui aussi partie des références en LMP2. Passé en Endurance en 2018 après sa carrière en F1 (58 Grands Prix avec Force India entre 2011 et 2013, puis une pige chez Williams en 2017), il possède plusieurs atouts pour convaincre. Antonio Felix Da Costa Équipier de Jean-Éric Vergne chez DS en Formule E et titré en 2020, le Portugais (29 ans) présente de belles références en Endurance puisqu'il a disputé deux fois les 24 Heures du Mans en LMGTE Pro et pour sa première participation en proto LMP2, en 2020, il a terminé deuxième de la catégorie. Mais Peugeot ne détroussera sans doute pas DS de ses deux champions.

Bruno Senna Senna, c'est déjà un sacré nom pour aider une marque à communiquer sur un nouveau programme. Mais le neveu d'Ayrton (37 ans) présente bien d'autres arguments puisqu'il compte huit participations aux 24 Heures du Mans. Pilier de Rebellion depuis 2018, il s'est classé quatrième (avec André Lotterer et Neel Jani) puis deuxième l'an dernier avec Nato et Menezes. José Maria Lopez Triple champion du monde WTCC avec Citroën face à Yvan Muller et Sébastien Loeb, José Maria Lopez (37 ans) possède quelques connaissances dans la maison PSA. Deux fois deuxième des 24 Heures et champion du monde d'Endurance avec Toyota, qui l'alignera à nouveau cette année, l'Argentin serait une belle prise à l'adversaire. lire aussi Toute l'actualité de l'Endurance