Auto - Extreme E - Extreme E : Loeb et son équipière Cristina Gutierrez s'inclinent en finale

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Associé à l'Espagnole Cristina Gutierrez au sein du team X44 de Lewis Hamilton, Sébastien Loeb s'est classé troisième de la manche inaugurale d'Extreme E, remportée dimanche en Arabie Saoudite par le team de Nico Rosberg. À défaut d'avoir encore une légitimité sportive, la série Extreme E montée par Alejandro Agag, le fondateur de la Formule E, possède tous les ingrédients d'un beau produit marketing. Du story telling centré sur la mixité des équipages et la préservation de la planète avec des destinations à part (Alula en Arabie Saoudite, le Lac Rose au Sénégal, le Groënland, l'Amazonie au Brésil et la Terre de feu en Argentine), des actions éco-responsables et des SUV électriques ; des pilotes très bankables (Carlos Sainz, Jenson Button, Sébastien Loeb entre autres) au service d'illustres patrons d'équipe (Nico Rosberg ou Lewis Hamilton), de l'action en piste et quelques cabrioles (dont un tonneau pour Stéphane Sarrazin) qui vont permettre à l'Extreme E de faire le buzz sur les réseaux sociaux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La finale opposait trois équipes : X44 (Loeb/Gutierrez), Rosberg X Racing (Kristoffersson/Taylor) et Andretti United (Hansen/Munnings), qui s'élançaient de front sur un parcours désertique dans un décor de rêve déjà emprunté par le Dakar. À la bagarre avec ses deux anciens camarades du Championnat du monde de rallycross dans les premiers hectomètres, Loeb était vite ralenti par la casse de la direction assistée sur sa voiture. Double champion du monde de RX, le Suédois Kristoffersson prenait le dessus sur son compatriote Timmy Hansen, ancien équipier de Loeb chez Peugeot.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La hiérarchie n'évoluait pas après le changement de pilote et c'est Molly Taylor, championne d'Australie des rallyes en 2016, qui passait la ligne la première pour offrir à son boss Nico Rosberg la première victoire de l'histoire de l'Extreme E, devant la Britannique Catie Munnings, elle aussi pilote de rallye aguerrie et Cristina Gutierrez, vainqueur d'une étape dans la catégorie SSV sur le dernier Dakar.