Auto - Extreme E - Le team Rosberg s'impose à nouveau en Extreme E, au Lac Rose

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Associés sous les couleurs du team de Nico Rosberg, Johan Kristoffersson et Molly Taylor, déjà vainqueurs de la manche d'ouverture de l'Extreme E, se sont à nouveau imposés à Dakar, sur les rives du Lac Rose. La finale de « L'Ocean X Prix », deuxième rendez-vous de l'histoire de l'Extreme E, cette nouvelle série qui oppose des SUV électriques dans des territoires sauvages, avait des airs de Formule 1. Les quatre teams qualifiés pour la finale sur les bords du Lac Rose à Dakar, au Sénégal, avaient en effet pour particularité d'être dirigés par d'anciens pilotes de F1 : les anciens champions du monde Jenson Button (JBXE), Nico Rosberg (Rosberg X Racing), Lewis Hamilton (X44) et le Français Jean-Eric Vergne (Veloce Racing).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Comme lors de la première course organisée dans le désert saoudien, le spectacle n'a pas été au rendez-vous des attentes car deux des quatre voitures au départ ont été contraintes à l'abandon après quelques hectomètres seulement : l'Odyssey 21 de l'équipage Loeb/Gutierrez (X44), qui avait dominé les essais, et celle du duo Kevin Hansen-Mikaela Ahlin-Kottulinsky, endommagée et à l'arrêt après des contacts au premier freinage. Déjà ralenti par une casse mécanique lors du premier rendez-vous, Sébastien Loeb n'a cette fois même pas pris le volant en finale puisque c'est son équipière Cristina Gutierrez qui était au volant lorsqu'une touchette avec Molly Taylor a mis fin à leur week-end de manière prématurée. La pilote de rallye australienne a bouclé son relais en tête devant Stéphane Sarrazin, le team Veloce ayant décidé, contrairement aux trois autres, de prendre le départ avec l'élément masculin de son équipage au volant. Largement au-dessus du lot, le pilote du RXR Johan Kristoffersson, triple champion du monde de rallycross, n'avait plus qu'à conclure l'affaire et s'imposait après une neutralisation afin de dégager les deux voitures en panne, devant Jamie Chadwick, championne des W Series. C'est la deuxième victoire en autant de meetings pour le team de Nico Rosberg. Un doublé que le patron a célébré avec son équipage en se jetant dans le Lac Rose.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles