Auto - F2 - Arabie saoudite - Théo Pourchaire impliqué dans un accident au départ de la course principale à Djeddah

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Enzo Fittipaldi
    Pilote automobile brésilien

Théo Pourchaire (ART) a été victime d'un accident lorsque sa F2 est restée bloquée sur la grille au départ de la course 3 du week-end en Arabie saoudite. Le pilote français a été percuté par Enzo Fittipaldi (Charouz). Ils ont tous les deux été transportés à l'hôpital, conscients. Déjà retardée de 45 minutes par des travaux sur la piste, la course principale de F2 à Djeddah a été interrompue après quelques secondes seulement après un accident au départ. Théo Pourchaire (ART), 3e sur la grille, est resté bloqué sur son emplacement, et si de nombreux pilotes ont réussi à l'éviter, Enzo Fittipaldi, qui était 18e, a percuté la monoplace du Français.

Des ambulances sont rapidement arrivées sur place, et les autres pilotes sont rentrés dans la voie des stands pour attendre que la course reprenne. Pourchaire et Fittipaldi ont été extraits conscients de leur voiture par l'équipe médicale et transportés à l'hôpital, le Français par ambulance, le Brésilien par hélicoptère. Peu avant le départ du Grand Prix de F1, sur Canal+, Fred Vasseur, patron d'Alfa Romeo, qui engage Pourchaire comme pilote réserve, a donné des nouvelles rassurantes : « Je l'ai eu au téléphone, il n'a rien de cassé. Il m'a dit qu'il serait prêt pour le week-end prochain (dernière manche de la saison à Abu Dhabi). » La course a repris à 16 h45 (heure française), mais un deuxième accident impliquant Guilherme Samaia and Olli Caldwell a conduit à un nouvel arrêt de la course qui, cette fois, ne reprendra pas.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles