Auto - F2 - J.M. Correa : « Je dois revenir, non seulement pour moi, mais aussi pour Anthoine (Hubert) »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Juan Manuel Correa, gravement blessé dans l'accident qui a coûté la vie à Anthoine Hubert à Spa en août dernier, a évoqué avec la radio argentine Mundo Sport ce tragique accident et ses conséquences. Le 31 août dernier, la deuxième course de F2 à Spa était brutalement interrompue après l'accident impliquant notamment Juan Manuel Correa et Anthoine Hubert. Le Français décédait des suites de ses blessures, tandis que l'Américain était gravement touché aux jambes, principalement la droite. Pour la première fois depuis cet accident, le pilote de l'écurie Sauber Junior Team a accepté de se livrer, cette semaine à la radio argentine Mundo Sport. « J'ai subi un impact de 70 G, et quand j'ai dit aux médecins que je n'avais pas perdu connaissance, ils ne m'ont pas cru, raconte-t-il à propos du crash. Avant l'impact, j'ai contracté mes muscles et je me suis accroché, cela m'a aidé aussi. Je voulais sortir de la voiture tout seul, je suis resté conscient tout au long de l'accident. Quand je suis passé dans Eau Rouge, j'ai roulé sur des débris de la voiture de (Giuliano) Alesi, qui sont passés sous les roues avant et les ont levées. J'ai donc tiré tout droit, et par manque de chance, j'ai heurté la voiture d'Hubert. » « Il m'a fallu quelques semaines pour tout accepter, ajoute-t-il. C'est difficile de comprendre les choses quand on est sous morphine à l'hôpital. Mais j'ai décidé d'adopter une attitude pragmatique : rien ne va changer ce qui s'est passé, il faut donc que j'en tire le meilleur. Bien sûr, je suis triste. Anthoine était un bon ami. Mais j'ai désormais le sentiment que je dois revenir, non seulement pour moi mais aussi pour lui. » Juan Manuel Correa « J'ai perdu six centimètres d'os dans la partie basse du tibia » Et le retour s'annonce très difficile pour Correa, qui a subi de graves blessures, principalement à la jambe droite. « Concrètement, les médecins ont reconstruit ma jambe. La gauche a elle subi des blessures bien plus faibles, une seule opération a suffi. J'ai perdu six centimètres d'os dans la partie basse du tibia à droite, mais cela repousse avec un appareil spécial. C'est pourquoi j'ai tous ces morceaux de métal autour de ma jambe, que l'on voit sur les réseaux sociaux. Cet os repousse d'un millimètre par jour. Ensuite il se renforcera grandement afin de pouvoir soutenir du poids. Après ça, le métal sera enlevé pour récupérer autant que possible et évaluer ma douleur et ma mobilité, et voir quelles autres opérations suivront. Ce processus va durer un an, avec davantage d'opérations à venir, ainsi que la convalescence et la rééducation. Et, malheureusement, il est très probable que je ne recouvre jamais pleinement les capacités de ma jambe. Mais je vais me battre pour en recouvrer suffisamment afin de pouvoir appuyer sur l'accélérateur de nouveau. »

Malgré toutes ces difficultés à venir, le pilote américain de 20 ans veut garder intacts ses rêves de F1 : « J'ai un fort caractère. Quand je suis sorti du coma, je me suis rendu compte que je pouvais soit rester au lit déprimé, soit me battre pour me lever et faire mon retour, et c'est ce que je vais faire. Je suis motivé par le rêve de revenir en F2 et d'atteindre la F1 un jour. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi