Auto - F2 - Neuvième de la deuxième course sprint à Bakou, Pourchaire rate une belle occasion

·1 min de lecture

Neuvième de la seconde course sprint de Formule 2 disputée à Bakou ce samedi, Théo Pourchaire a manqué l'occasion de revenir sur le leader du Championnat, le Chinois Zhou, contraint à l'abandon. L'occasion de faire un rapproché au général était belle pour Théo Pourchaire, lors de la seconde course sprint, la centième de l'histoire de la F2, ce samedi à Bakou. En perdition au premier freinage à cause d'une pédale d'accélérateur bloquée, le pilote de l'Alpine Academy et leader du Championnat Guanyu Zhou était contraint à l'abandon d'entrée de jeu. Un aileron avant endommagé dès le premier virage Dauphin du Chinois après sa cinquième place dans la course 1, Théo Pourchaire, sixième sur la grille et huitième à la fin du premier tour, pouvait alors espérer recoller à son rival. Mais un aileron avant endommagé dans un contact au premier virage le contraignait à un arrêt au stand très coûteux en temps. Reparti en queue de peloton, le pilote ART remontait jusqu'au neuvième rang, donc hors des points, alors que la course était remportée par Juri Vips, qui signe sa première victoire en F2 devant Beckmann et Daruvala. Zhou, Pourchaire et tous les autres acteurs de la F2 auront à nouveau l'occasion de s'affronter dimanche lors de la course principale. Le Français partira quatrième, le Chinois huitième.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles