Auto - FE - Vandoorne (Mercedes) en pole position à Rome, Vergne (DS Techeetah) 5e

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le pilote belge Stoffel Vandoorne a signé le meilleur temps des qualifications à Rome et partira en tête, samedi à 16h04, au volant de sa Mercedes (en direct sur le site L'Équipe). Le Français Jean-Eric Vergne a surmonté un accident très curieux durant les essais libres pour signer le cinquième chrono en SuperPole. Le pilote belge Stoffel Vandoorne (Mercedes) s'élancera depuis la pole position, samedi pour la première des deux courses sur le circuit de Rome (départ à 16h04, en direct sur le site L'Équipe), deuxième rendez-vous du championnat du monde 2021 de Formule E. Vandoorne, l'un des pilotes de réserve du team Mercedes F1, partagera la première ligne avec l'Allemand André Lotterer (Porsche). Meilleur temps des qualifications avant la SuperPole pour les six meilleurs, Oliver Rowland (Nissan e-dams), partira depuis la troisième position. Au volant sa toute nouvelle DS E-Tense FE21 du team DS Techeetah, le Français Jean-Eric Vergne s'est qualifié parmi les six pilotes de la SuperPole ; il avait pourtant connu une curieuse mésaventure en fin de première séance d'essais libres : alors que plusieurs pilotes attendaient en file indienne pour procéder (comme autorisé) à une procédure de départ, Oliver Turvey (Nio) se faisait surprendre et percutait à pleine vitesse plusieurs voitures arrêtées dont celle de Jean-Eric Vergne, très endommagée du côté arrière droit.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Jean-Eric Vergne « Je n'ai pas eu le temps d'avoir peur » « C'était un gros choc, racontait le Français, heureusement indemne comme tous les autres pilotes impliqués. Je crois que c'est la première fois dans ma carrière où je subis un crash comme celui-là, sans rien voir venir. Le bon côté des choses est que je n'ai pas eu le temps d'avoir peur. »
La DS Techeetah du Français était, malgré tout, prête à temps pour la séance de qualifications grâce à l'efficacité de ses mécaniciens et en dépit d'un gros manque dans le temps passé en piste (pas de participation en EL2), Vergne signait un bel exploit (5e chrono). Il conserve pour l'instant sa place sur la grille de départ car, même si son équipe technique a été contrainte de changer de pièces (boîte de vitesses), ce qui aurait pu justifier une pénalité en nombre de places sur la grille, le fait que l'incident ait été indépendant de sa volonté l'en exonère. Une bonne occasion pour le double champion de la discipline (2018 et 2019) de prouver à nouveau ses capacités à remonter en course, au volant d'une monoplace performante.
Sur la monoplace de l'équipe monégasque Venturi, le Français Norman Nato a signé le 14e temps, tandis que le Portugais Antonio Felix da Costa, sur la seconde DS Techeetah, se contentait du 18e chrono.