Auto - FIA - Les calendriers 2018 validés par le Conseil mondial de la FIA

L'Equipe.fr
Le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a validé mercredi à Paris plusieurs calendriers 2018, dont celui de la Formule 1 et celui du Mondial des rallyes.

Le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a validé mercredi à Paris plusieurs calendriers 2018, dont celui de la Formule 1 et celui du Mondial des rallyes. Comme prévu, en raison notamment du retour du Grand Prix de France et de celui d'Allemagne, il y aura 21 courses au calendrier de la F1 l'année prochaine, au lieu de 20 cette saison, ce qui en fera, avec 2016, le plus long championnat depuis les débuts de la catégorie reine en 1950. Une évolution réglementaire a été introduite au niveau des pénalités sur la grille infligées pour des changements d'éléments sur le moteur : tout pilote écopant d'une sanction supérieure à quinze places devra reculer en fond de grille. Si plusieurs pilotes sont pénalisés de façon similaire, leur place sur la grille sera déterminée en fonction de l'ordre dans lequel les infractions ont été commises. A la suite des problèmes de sécurité lors du dernier Grand Prix du Brésil, Liberty Media, qui possède les droits commerciaux de la F1, a notamment demandé au promoteur de la course d'engager un expert indépendant pour la sécurité et d'installer un poste de police sur le circuit.Treize courses en Championnat WRC Le Rallye de Turquie, qui réintègre le calendrier du WRC à la place de celui de Pologne, est confirmé du 14 au 16 septembre 2018, dans une saison qui conserve 13 manches. Le calendrier de la Formule Electrique, qui compte 11 Grand Prix, voit le remplacement attendu du GP du Brésil, le 17 mars 2018 à Sao Paulo, par une épreuve à Punta del Este en Uruguay. Le Conseil mondial de la FIA a également entériné le calendrier du Championnat du monde d'endurance (WEC) dont les huit courses seront à cheval sur 2018 et 2019, avec deux éditions des 24 Heures du Mans. Comme cela était attendu, les LMP1 hybrides et non hybrides rouleront dans une seule et unique catégorie unifiée, où Toyota, seul constructeur encore en lice après le départ de Porsche, devrait affronter des écuries privées. Enfin le Championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) deviendra en 2018 une Coupe du monde renommée WTCR après une fusion avec son rival du TCR, dont il adoptera la réglementation technique.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages