Auto - FIA - Mohammed Ben Sulayem, élu président de la FIA, succède à Jean Todt

·2 min de lecture

L'Émirien Mohammed Ben Sulayem est le nouveau président de la Fédération internationale automobile (FIA). Il prend ainsi la relève de Jean Todt, qui occupait cette fonction depuis 2009. Après douze ans et trois mandats à la tête de la Fédération internationale automobile (FIA), Jean Todt (75 ans) connaît le nom de son successeur. Les 198 membres votants ont élu ce vendredi à Paris à la majorité absolue le natif de Dubaï Mohammed Ben Sulayem pour les quatre prochaines années. Il a battu le Britannique Graham Stoker (69 ans), qui était le bras droit de Todt. lire aussi Todt : « J'ai voulu rendre le sport auto plus accessible » Ancien pilote de rallye, Ben Sulayem (60 ans) se réclame de la rupture. Il est le premier non-Européen président de la FIA depuis sa fondation en 1904. Comme pilote, il a été quatorze fois titré en Championnat du Moyen-Orient des rallyes et occupait jusque-là les fonctions de président de la Fédération des sports automobiles des Émirats arabes unis et vice-président de la FIA chargé des sports pour la région du Moyen-Orient.

Doubler la participation mondiale d'ici 2025 en sport auto Il a annoncé vouloir moderniser la FIA et la rendre plus transparente. Il a promis un audit externe sur la gouvernance, une évaluation des finances et la mise en place de rapports budgétaires et financiers transparents. Il veut aussi nommer un PDG à la tête de l'instance, ce qui serait une première. Côté sportif, il souhaite d'ici 2025 doubler la participation mondiale en sport auto. Pour cela, il vise la jeunesse en promettant de produire cross-cars (buggys légers) et karts d'entrée de gamme.

Chaque candidat a présenté une liste de onze noms avec un président du Sénat, l'organe suprême de la FIA, un président-délégué au sport, un président-délégué à la mobilité et sept vice-présidents régionaux. Dans la liste de Ben Sulayem figure notamment, au poste de vice-présidente pour l'Amérique du Sud, Fabiana Ecclestone, avocate brésilienne et compagne de Bernie Ecclestone, l'ex-PDG et promoteur de la Formule 1. Elle devrait donc être la première femme vice-présidente de la FIA.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles