Auto - Formule E - ePrix de Zurich : Qualifications catastrophiques pour Jean-Eric Vergne

L'Equipe.fr
L’Equipe
Largement en tête du Championnat, le Français devra toutefois attendre les courses finales de New-York (14 et 15 juillet) pour espérer le titre 2018 en Formule E. A Zurich, ce dimanche (départ à 18 heures), il partira seulement 17e sur la grille.

Auto - Formule E - ePrix de Zurich : Qualifications catastrophiques pour Jean-Eric Vergne

Largement en tête du Championnat, le Français devra toutefois attendre les courses finales de New-York (14 et 15 juillet) pour espérer le titre 2018 en Formule E. A Zurich, ce dimanche (départ à 18 heures), il partira seulement 17e sur la grille.

Largement en tête du Championnat, le Français devra toutefois attendre les courses finales de New-York (14 et 15 juillet) pour espérer le titre 2018 en Formule E. A Zurich, ce dimanche (départ à 18 heures), il partira seulement 17e sur la grille. Les qualifications du ePrix de Zurich (départ ce dimanche à 18 heures) ont tourné à la catastrophe pour Jean-Eric Vergne. Leader du championnat avec quarante points d’avance sur l’Anglais Sam Bird (DS Virgin), le pilote Techeetah n’a signé que le 17e temps des qualifications malgré des chronos encourageants en seconde séance d’essais libres, dimanche matin. «Je ne m’explique pas, soulignait-il, déçu, à sa descente de voiture… Je n’ai pas du tout retrouvé la voiture des séances du matin. Je ne sais pas pourquoi. Je n’ai pas perdu de temps sur une partie particulière du circuit, j’étais plus lent tout du long ! Le but sera de marquer quelques points, malgré tout. On verra bien.» A l’inverse, Sam Bird, réussissait une bonne qualification après une touchette en fin de première séance libre, surpris sur un freinage par José-Maria Lopez. «Mais je continue de me méfier de "JEV", assurait le Britannique, 3e au départ). Il est le genre de pilote capable de remonter très fort durant une course.» Aux avant-postes, Techeetah pourra au moins compter sur la présence d’André Lotterrer (2e), excellent pour sa première saison de Formule E. Le pilote allemand devra inscrire des points précieux pour son écurie, également en tête du championnat par équipes mais sous la menace du team Audi, auteur d’un récent doublé à Berlin. Di Grassi s’élancera depuis la 6e place et Daniel Abt depuis la 9e, encadrant les Renault e-dams de Buemi (7e) et Prost (8e). Stéphane Sarrazin (Andretti Autosport), s’est qualifié en 16e position. Pour la séance de Super Pole opposant les cinq meilleurs chronos des qualifications, la surprise venait de d’Ambrosio et Jose-Maria Lopez, qualifiés pour l’équipe Dragon en compagnie de Lotterer, Bird et Mitch Evans, qui offrait finalement sa première pole position à l’équipe Jaguar.

À lire aussi