Auto - IndyCar - 500 miles - Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais partiront de loin lors des 500 miles d'Indianapolis

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La première phase de la qualification aux 500 miles d'Indianapolis, samedi, a entériné les positions de départ de Simon Pagenaud et Sébastien Bourdais, respectivement 26e et 27e. Comme chaque année, la première journée de qualification pour les 500 miles d'Indianapolis s'est révélée sans pitié pour les participants. Et comme l'an dernier, il valait mieux disposer d'un moteur Honda pour intégrer le top 9 qui, ce dimanche, se battra pour la pole position lors du « Fast 9 » (21 heures, heure française). Seuls deux moteurs Chevrolet ont réussi à « s'incruster » en haut des feuilles de temps : Ed Carpenter (4e) et Rinus VeeKay (5e, Ed Carpenter Racing tous les deux). Pour le reste, Scott Dixon (Chip Ganassi) a signé, comme attendu, le meilleur temps. Il devance Colton Herta (Andretti). Les autres pilotes qui joueront la pole seront Tony Kanaan, Alex Palou (malgré un gros crash lors d'une tentative d'améliorer son temps) et Marcus Ericsson (Chip Ganassi tous les trois), Helio Castroneves (Meyer Shank) et Ryan Hunter-Reay (Andretti). lire aussi Pagenaud : « La chose sur laquelle je travaille le plus » Les Frenchies connaissent déjà leur place au départ de la course dimanche prochain (18 h 30, heure française). Et savent qu'ils devront connaître une après-midi parfaite pour avoir une chance de s'imposer en partant d'aussi loin : depuis la 26e place pour Simon Pagenaud (Penske) et la 27e pour Sébastien Bourdais (AJ Foyt). Le vainqueur de l'épreuve en 2019 et le quadruple champion de Champ Car pourront se consoler en se disant que cela aurait pu être pire. Will Power (Penske), vainqueur de 500 miles en 2018 et habituellement excellent dans l'exercice des qualifications, a vécu un cauchemar ne prenant que la 31e place, ce qui l'obligera à passer par une nouvelle séance de la dernière chance (Last Row shootout) où les cinq derniers temps de ce samedi s'affronteront pour les trois places de la dernière ligne (19 h 15, heure française). Ce qui laissera deux pilotes sur le carreau.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Parmi les autres pilotes qui sont déjà fixés sur leur sort, le tenant du titre, Takuma Sato (Rahal Letterman Lanigan) a réalisé le quinzième temps alors que Pietro Fittipaldi (Dale Coyne), qui remplace Romain Grosjean lors des épreuves sur ovale, s'élancera 13e. lire aussi Toute l'actu de l'IndyCar

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles