Auto - Indycar - 500 miles - Six livrées à retenir parmi les 33 concurrents des 500 miles d'Indianapolis

·4 min de lecture

Avec une totale liberté de design, contrairement à la F1, les 500 miles d'Indianapolis offrent une grande variété de livrées. En voici six à retenir, pour des raisons bien différentes. Couleurs et sponsors différents pour voitures d'une même écurie voire d'une course à l'autre pour la même auto, l'IndyCar possède un règlement très libre au niveau des livrées de ses voitures, porté par l'idée d'attirer un maximum de sponsors différents au fil de la saison. Avec 33 voitures engagées et une exposition unique, les 500 miles d'Indianapolis proposent la plus grande variété de designs. Nous en avons retenu six pour des motifs différents. La plus historique : JR Hildebrand (AJ Foyt) Avec sa voiture supplémentaire alignée aux 500 miles, l'écurie AJ Foyt célèbre les 60 ans de la première victoire de son légendaire propriétaire. JR Hildebrand, dix ans après sa première participation achevée dans le mur au dernier virage alors qu'il était en tête, retrouve donc les couleurs de Foyt en 1961. Ainsi que le numéro 1. Pour cela, il a fallu demander une petite faveur à l'écurie Chip-Ganassi puisqu'elle « détient » le numéro 1 pour cette saison après le titre de Scott Dixon en 2020. Vu que le Néo-Zélandais ne l'utilise pas et préfère garder son habituel numéro 9, la requête a été acceptée sans problème. La plus voyante : Simon Pagenaud (Penske) C'est une livrée historique du sport automobile américain, présente en Indycar comme en Nascar. Ce jaune fluo, c'est la marque de fabrique de Menards, une franchise de magasins, plutôt bricolage même si on peut y trouver de tout, fondée par John Menards. Depuis 2016, Pagenaud arbore ces couleurs avec réussite puisqu'il a été sacré en 2019. Que ce soit dans le peloton par le public ou dans les rétroviseurs, impossible de le manquer. Même si Ed Jones (Dale Coyne) a un peu de jaune fluo et que son coéquipier Scott McLaughlin se remarque avec sa livrée Penzoil jaune vif, aucune ne ressort comme celle de Menards. La plus hi-tech : Rinus VeeKay (Ed Carpenter) Plus souvent porté sur des marques très populaires « à l'ancienne », le sponsoring de l'IndyCar connaît-il un tournant cette année avec l'arrivée d'un partenaire « hi-tech » ? Rinus VeeKay, vainqueur du Grand Prix d'Indianapolis le 15 mai dernier, s'affiche avec la principale cryptomonnaie, Bitcoin, de manière très ostensible. Et même si la valeur d'un Bitcoin a sérieusement chuté dernièrement, le coup à Indianapolis est réussi puisque le Néerlandais s'élancera en première ligne, offrant un coup de projecteur dès les premières tours de roues. La plus sauvage : Felix Rosenqvist (SP McLaren) Habituée à faire classique depuis son retour en Indycar, l'écurie McLaren s'est un peu lâchée avec la monoplace du Suédois Felix Rosenqvist cette année. La couleur papaye traditionnelle est bien présente mais elle est mélangée à un design « tigré ». L'inspiration est venue de la marque de streetwear « Undefeated » dont un des co-fondateurs se nomme... James Bond. Dommage que Rosenqvist n'ait pas pu transformer son 7 habituel en 007 pour l'occasion. lire aussi Juan Pablo Montoya : « Gagner les 500 miles d'Indianapolis avec McLaren, ce serait cool » La plus patriote : Conor Daly (Ed Carpenter) L'avant-course des 500 miles est toujours porté sur le patriotisme et les traditions. Certaines voitures aussi. Ainsi Conor Daly va une nouvelle fois porter les couleurs de l'US Air Force avec sa voiture numéro 47. Pour célébrer cela, le pilote a eu droit à une séance photo avec un bombardier B52. Dans la même veine, Tony Kanaan (Chip Ganassi) va s'afficher avec « American Legion », un organisme non gouvernemental qui s'occupe des anciens combattants américains mais qui a la particularité d'avoir été fondé à... Paris en 1919. La plus pétillante : Santino Ferrucci (Rahal Letterman Lanigan) Avec ses frasques passées en Formule 2 et son style très agressif, le pilote de poche (1,63 m) a su attirer un partenaire qui aime sortir de l'ordinaire : le soda Mountain Dew, très populaire aux États-Unis, porté par des joueurs NBA et des pilotes automobiles dans ses publicités. Cela donne une livrée particulière moitié verte pétillante pour le soda et moitié rouge vif pour le supermarché HyVee. Peut-être un choix douteux au niveau esthétique pour la voiture numéro 45 de Santino Ferrucci mais elle ne passera pas inaperçue.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles