Auto - Nascar - Nascar : la corde de pendu trouvée dans le garage de Bubba Wallace « était réelle »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le président de la Nascar Steve Phelps est revenu sur l'émoi suscité dimanche par la découverte d'une corde avec un noeud coulant dans le box du pilote afro-américain Bubba Wallace. Le FBI avait un peu désamorcé l'affaire. Les conclusions de son enquête affirmaient que la corde de pendu, retrouvée dimanche dans le box du pilote afro-américain de Nascar Bubba Wallace, y avait été placée à l'automne 2019. On ne pouvait donc pas, selon le bureau d'investigation américain, parler d'acte raciste prémédité. Steve Phelps, président de la Nascar « Nous vivons à une époque très pesante émotionnellement » Un avis pas totalement partagé par le président de la Nascar, Steve Phelps, revenu jeudi lors d'une conférence téléphonique sur cet incident qui a suscité un vif émoi. « La corde de pendu était réelle, et bien qu'il n'ait peut-être pas été visé par un acte raciste, l'inquiétude à son endroit était justifiée », a déclaré Phelps. « En apprenant la présence de ce noeud coulant et en le voyant, notre réaction initiale a été de protéger notre pilote. Nous vivons à une époque très pesante émotionnellement. Ce que nous avons vu était un symbole de haine et n'était présent que dans un seul garage. Et c'était celui de la voiture de Bubba Wallace. » « Avec le recul, j'aurais dû utiliser le mot "présumé" dans notre déclaration initiale », a ajouté le dirigeant, qui avait évoqué « un acte odieux » dimanche soir lors de la découverte de la corde dans le paddock du circuit de Talladega (Alabama). Les cordes en forme de noeud coulant évoquent les lynchages visant les populations noires aux États-Unis pendant les périodes esclavagiste et ségrégationniste. Ni l'enquête du FBI ni celle de la Nascar n'ont trouvé qui avait attaché la corde, dont la présence « n'a cependant rien de normal » dans un garage, a précisé Phelps. Les conclusions du FBI ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, d'aucuns avançant que l'incident était un canular, ce qui a provoqué l'indignation et la colère de Wallace et poussé Phelps à défendre la position de la Nascar. Depuis, le pilote a réagi sur son compte Instagram.

« Je suis soulagé que l'enquête ait révélé que cette chose n'était pas ce que l'on pouvait craindre, dit-il notamment. Je remercie la Nascar et le FBI d'avoir traité cet incident comme une menace réelle. Même si certains essayeront encore de nous déstabiliser, cela ne doit pas faire oublier l'unité que nous avons affichée lundi et les progrès déjà réalisés pour que notre sport évolue et devienne une discipline où tout individu se sentira le bienvenu. » La Nascar, qui va installer plus de caméras dans les garages, a aussi demandé à chaque circuit où se déroulent ses courses d'inspecter les lieux. Sur les 1 684 box des 29 circuits en question, 11 ont une corde attachée, un seul avait un noeud coulant : celui de Wallace le week-end dernier. lire aussi Bubba Wallace, nouveau porte-drapeau de la Nascar « Cela ne me brisera pas. Je ne renoncerai pas, et je ne reculerai pas », avait réagi Wallace. Il a aussi obtenu de la Nascar l'interdiction sur les circuits du drapeau confédéré, traditionnellement très présent dans le sud des États-Unis, mais considéré par beaucoup comme un symbole de l'esclavage et du racisme. Au lendemain de l'incident, l'ensemble des pilotes ont affiché leur soutien à Wallace, juste avant la course, en poussant son bolide sur la ligne de départ et en s'amassant ensuite derrière lui pour un instant solennel chargé en émotion. « Je suis fier d'avoir vu tant de personnes défendre ce qui est juste », a commenté Phelps, estimant que tout le monde « devait soutenir Bubba Wallace, qui représente ce sport avec courage, classe, dignité ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi