Auto - WEC - CHN - 4 heures de Shanghai : la Rebellion n°1 s'impose

L'Equipe.fr
L’Equipe

La Rebellion n°1 avec Bruno Senna, Gustavo Menezes et Norman Nato, s'est imposée dimanche aux 4 heures de Shanghai, la troisième manche du Championnat du monde d'endurance (WEC). Le Brésilien Bruno Senna, l'Américain Gustavo Menezes et le Français Norman Nato, partis en pole position, ont remporté dimanche avec la Rebellion n°1, un véhicule non hybride, les 4 heures de Shanghai, troisième manche du WEC, le Championnat du monde d'endurance. C'est la deuxième fois que l'écurie suisse s'impose dans une étape du Championnat, après sa victoire la saison dernière aux 6 heures de Silverstone (mais après disqualification des Toyota). Senna, Menezes et Nato ont bouclé les 125 tours du circuit, avec plus d'une minute d'avance sur la Toyota n°8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley. Ces derniers s'étaient classés cinquièmes des qualifications samedi. La pole réalisée par la Rebellion n°1 était historique. Il s'agissait de la première réussie par un véhicule non hybride depuis 2012 et l'arrivée de cette technologie dans le WEC. Les Toyota, seule écurie à posséder des véhicules hybrides, avaient été contraints de passer par le « Handicap Success », c'est-à-dire un triple handicap de poids, de puissance et d'utilisation de carburant. Le « Handicap Success » a été instauré pour la saison 2019-2020, dans le but de favoriser le suspense et de donner leur chance aux écuries privées dans la catégorie reine, le LMP1, face à Toyota, l'unique constructeur en lice. 1. Senna - Menezes - Nato (BRE - USA - FRA) (Rebellion), 125 tours
2. Buemi - Nakajima - Hartley (SUI - JAP - NZL) (Toyota), à 1'06''984
3. Conway - Kobayashi - Lopez (GBR - JAP - ESP) (Toyota), à un tour Buemi : « C'est vraiment extrême »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi