Auto - WEC - Lopez, Kobayashi et Conway, premiers champions du monde hypercar avec Toyota en WEC

·4 min de lecture

La première saison de la nouvelle catégorie hypercar, en Championnat du monde d'endurance, a été dominée par Toyota et l'équipage Lopez-Conway-Kobayashi. Alpine est à nouveau sur le podium. Toyota a fait le boulot. En huit jours au Bahreïn, l'équipe du Gazoo Racing a décroché les deux premiers titres mondiaux d'endurance WEC de la nouvelle catégorie reine hypercar : celui des constructeurs (après deux consécrations en LMP1 en 2018-2019 et 2019-2020) et celui des pilotes pour l'équipage de la n°7 si souvent maudit. Kamui Kobayashi, Mike Conway et José-Maria Lopez conservent leur bien après s'être aussi imposés pour la première fois aux 24 Heures du Mans, en août. Sur la GR 010 Hybrid n°8, le trio Buemi, Hartley et Nakajima (qui disputait sa dernière course de WEC) a fait de son mieux en remportant, dimanche, les 8 Heures de Bahreïn mais l'avance au classement du Championnat de la n°7 était trop importante pour espérer la coiffer au poteau si elle ne connaissait pas de gros ennuis.

Arrivée de Peugeot, Porsche, Audi, Ferrari, Cadillac, Alpine, Acura, BMW en hypercar/Lmdh lors des prochaines saisons Sous les yeux de Sébastien Ogier, le septuple champion du monde des rallyes qui testera le proto Toyota d'endurance, dimanche à Bahreïn lors d'une journée d'essais commune au WEC, les voitures japonaises ont tourné comme des horloges. Leur fiabilité est aussi l'un des enseignements importants de cette saison car à partir de l'an prochain puis de 2023 et 2024, la catégorie reine hypercar/Lmdh verra ses rangs grossir comme jamais dans l'histoire de l'endurance : Peugeot, Porsche, Audi, Ferrari, Cadillac, Alpine, Acura, BMW...
Samedi à Bahreïn, le team Alpine-Signatech a aussi placé son A480-Gibson ex-LMP1 à nouveau sur le podium, après une saison bien remplie pour un premier engagement au plus haut niveau. Mais suite à un souci de sélection de rapports de boîte en tout début d'épreuve -il retint la voiture bleue au stand durant sept minutes- Nicolas Lapierre, André Négrao et Matthieu Vaxivière (reparti 31e) ont dû cravacher durement pour remonter le peloton des GT et surtout, toutes les LMP2 lancées dans une compétition acharnée. Plus de six heures de chasse et d'efforts pour enfin retrouver la 3e place à un peu plus d'une heure de l'arrivée !

Le jeune Français Charles Milesi en verve en LMP2 Titre en jeu en LMP2, les deux Oreca des teams WRT et Jota se sont livrées à une longue lutte pour la victoire de catégorie. Le dernier mot est revenu à l'équipe belge qui, avec le jeune Français Charles Milesi au volant (avec Ferdinand Habsburg et Robin Frijns) obtient des débuts fantastiques dans la catégorie LMP2 (en arrivant du GT) : trophée mondial en WEC, européen en European Le Mans Series (Kubica, Deletraz et Ye) et victoire aux 24 Heures du Mans (Frijns-Habsburg-Milesi). Difficile de faire plus! En catégorie LMGTE-Pro, la course a été encore plus disputée entre la Porsche 911 de Kevin Estre, Neel Jani et Michael Christensen et la Ferrari 488 de James Calado et Alessandro Pier Guidi, là aussi titre mondial en jeu (à égalité de points au départ). Les deux équipes ne se sont quasiment pas séparées pendant les huit heures de course ! Avec souvent, moins d'une seconde d'écart en piste - notamment durant la dernière demi-heure de course. Imbroglio Ferrari-Porsche en LMGTE-Pro Mais à dix minutes de l'arrivée, Pier Guidi au volant de la Ferrari, percutait l'arrière de la Porsche au freinage et envoyait Cristensen en tête à queue. L'équipage de la Ferrari n°51 a été sommé de rendre la position et sa première place acquise après l'incident avec la Porsche. Ce que n'a pas fait Pier Guidi. Sur le podium, on célébrait Ferrari mais la question de la victoire aux 8 Heures de Bahreïn et du titre mondial dans la catégorie n'était pas encore réglée.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles