Auto - WEC - Philippe Sinault, après la deuxième place d'Alpine aux 6 Heures de Spa-Francorchamps : « Une bonne base de départ »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Deuxième des 6 Heures de Spa-Francorchamps, samedi, entre deux Toyota Hypercar, le patron du Team Alpine Endurance, Philippe Sinault, tire un bilan encourageant de la première course de l'Alpine A480 en catégorie reine du Championnat du monde d'endurance WEC 2021. « Quel bilan tirez-vous de cette première manche du Championnat du monde d'endurance ?
Un bon bilan ! La semaine a été longue depuis le Prologue, lundi, et nous avons accumulé énormément d'informations sur notre Alpine A480 car nous n'avions pas beaucoup roulé en essais, jusque-là. Ça a été une répétition grandeur nature. Le scénario ne me convient pas encore parfaitement mais c'est une bonne base de départ.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Avec une réserve toutefois : votre équipe accomplit une course quasi parfaite et ce n'est, malgré tout, pas suffisant pour devancer l'une des deux Toyota qui a, de son côté, commis quelques maladresses...
Oui, pas beaucoup, mais c'est vrai qu'ils perdent un peu de temps au stand (35 secondes de pénalité au total - 30 + 5 -, à observer lors de deux ravitaillements). Donc, le zéro faute ne suffira pas et il faudra expliquer au législateur qui établit les règles et l'équilibre des performances entre les nouvelles Toyota Hypercar et notre ancienne LMP1 que l'on ne fera pas toujours zéro faute et que ce serait bien qu'ils nous laissent aller jouer un peu mieux avec les Toyota. Notamment sur le nombre de tours que l'on fait entre deux arrêts-ravitaillements. C'est la vraie clé : ils bouclent vingt-cinq tours d'affilée - et même vingt-six sur la fin - quand on n'en fait que vingt-deux. Nous savions très bien qu'à la régulière, sur 6 heures de course, cela ferait un arrêt en moins pour eux (donc environ une minute trente de gagnée). Sans la dernière neutralisation sous full course yellow (toutes les voitures roulant à vitesse réduite en préservant l'écart entre chaque), nous espérions que la Toyota serait tout de même contrainte à un arrêt-ravitaillement éclair. Mais cela n'aurait probablement même pas suffi. Nous avons essayé de compenser, on a bien joué le coup en stratégie... « Cette catégorie reine de l'endurance, c'est quand même un univers que l'équipe Alpine découvre, cette année » Vous avez tout tenté ?
Absolument. Même si nous ne nous étions pas fixé la victoire pour objectif absolu... On aurait tout fait pour saisir l'occasion si elle s'était vraiment présentée, bien sûr, mais nous avons quand même demandé à nos pilotes de surveiller la consommation de carburant, de ne pas prendre de risques. On a roulé avec un peu de marge car cette catégorie reine de l'endurance est quand même un univers que l'équipe découvre, cette année (Alpine-Signatech est montée de LMP2 en LMH). lire aussi Alpine hausse le ton Et en face, il y a aussi la grande équipe Toyota, qui entre le lundi du Prologue, les essais qualificatifs de vendredi et la course de samedi, a très bien su développer et adapter ses autos. L'équipe n'a pas fait que cacher son jeu ?
Bien sûr que non, Toyota aussi a très bien travaillé, c'est évident ! Le faible écart entre les LMP2, malgré le résultat de la course (trois Hypercar sur le podium), reste un sujet de préoccupation ?
Oui, il reste à considérer. On l'a vu au départ : André s'élance moyennement bien - de 4e à 6e - et double rapidement deux LMP2 mais il a peiné à dépasser la dernière ! Nous avons perdu trente secondes en début de course. Télégéniquement, il aurait été plus sympa que l'on se batte avec les Toyota plutôt que se débattre à doubler la LMP2 du United Autosports. Il faudra quand même en reparler, même si à l'arrivée de la course, l'ACO et la FIA doivent être très contents car on leur a donné un peu de suspense. Ce sera à vérifier mais je crois que l'Alpine est la voiture qui a bouclé le plus de tours en tête durant cette course. Mais il serait bon pour tout le monde, malgré tout, que l'on ajuste un peu la balance vis-à-vis des LMP2. »