Auto - WEC - Toyota finalement en première ligne à Spa-Francorchamps

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les deux nouvelles Toyota GR010 Hybrid monopoliseront bien la première ligne sur la grille de départ des 6 Heures de Spa-Francorchamps, samedi (en direct sur la Chaîne L'Équipe à 13 h 30). Ce sera la première course de la nouvelle ère du championnat du monde d'endurance WEC avec les Hypercars. Force est restée aux Hypercars de la nouvelle catégorie LMH, en championnat du monde d'endurance WEC 2021 ! Après plusieurs séances d'essais libres, depuis lundi sur le circuit belge de Spa-Francorchamps, durant lesquelles les protos de catégorie inférieure LMP2 avaient signé les meilleurs chronos, les Toyota GR010 Hybrid ont rétabli une hiérarchie plus attendue. Kamui Kobayashi (n° 7) et Kabuki Nakajima partiront depuis la première ligne de la grille de départ de cette première manche 2021. Le champion du monde en titre (avec ses équipiers José Maria Lopez et Mike Conway) a tourné en 2'00"747, devançant son équipier Kazuki Nakajima (2'01"266), qui partage sa voiture avec Sébastien Buemi et Brendon Hartley. Le troisième meilleur temps est revenu à l'Oreca 07-Gibson n° 22 du team United Autosports pilotée par Filipe Albuquerque (avec Hanson et Scherer), qui s'est régulièrement révélée la plus rapide des LMP2 ces derniers jours.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Elle pourrait même se révéler une sérieuse candidate à la victoire au général, samedi, au moindre faux pas des nouvelles Toyota ou de l'Alpine A480 (ex-Rebellion LMP1), 4e temps avec Nicolas Lapierre (et ses équipiers Matthieu Vaxivière et André Negrao). Nicolas Lapierre, pilote de l'Alpine A480 « Je pense qu'en course, nous aurons un bon rythme qui nous permettra de devancer les LMP2 » « Nous avons rencontré des soucis avec un capteur FIA qui nous a longtemps retenus au stand durant les qualifications, expliquait Nicolas Lapierre pour Alpine. C'est dommage, sinon nous nous serions classés devant la LMP2 de United Autosports. Je pense qu'en course, nous aurons un bon rythme qui nous permettra de devancer les LMP2, même si elles seront très proches derrière ; en revanche, en l'état actuel des choses, les Toyota sont encore trop rapides pour nous. En une journée, ils ont gagné trois ou à quatre secondes sur leurs chronos du Prologue. Nous savions qu'ils joueraient ce jeu-là (masquer leur réelle performance). Malgré cela, ils se sont plaints toute la semaine du rythme des LMP2 ; nous nous sommes aperçus avec les temps en qualifications que ce n'était peut-être pas bien nécessaire... »
En catégorie LMGTE-PRo, Kevin Estre (Porsche 911 avec Neel Jani) a signé le meilleur temps. lire aussi L'actualité de l'endurance