Auto - WEC - WEC : Fernando Alonso intéressé par le nouveau règlement Hypercar

L'Equipe.fr
L’Equipe

Lors d'un chat avec des fans mercredi, Fernando Alonso n'a pas caché son intérêt pour la future catégorie Hypercar en endurance, et a manifesté son désir de revenir aux 24 Heures du Mans. Double vainqueur des 24 Heures du Mans, en 2018 et 2019, Fernando Alonso a depuis quitté le WEC, pour se lancer dans l'aventure Dakar en janvier dernier avec Toyota, et préparer une nouvelle participation avec McLaren aux 500 Miles d'Indianapolis, qui ont été décalés en août prochain. Néanmoins, lors d'une discussion avec des fans mercredi organisée par l'ACO (Automobile Club de l'Ouest), l'Espagnol a exprimé son intérêt pour la nouvelle réglementation Hypercar et le projet LMDh qui doivent être mis en place dans les mois à venir. « Si vous arrivez à convaincre des constructeurs venant d'Amérique, d'Asie et d'Europe de s'engager, ainsi que des équipes privées, des voitures clientes, ce projet peut être un succès, a déclaré l'Espagnol. Et je regarde ça avec intérêt. L'Hypercar est un pas en avant, car avec les retraits d'Audi et de Porsche, le LMP1 avait perdu de son intérêt. Et l'Hypercar pourrait apporter un boost d'adrénaline à cette catégorie. Je sais que le WEC et l'IMSA travaillent ensemble pour améliorer l'endurance. L'avenir est très intéressant, et je veux en faire partie. J'aimerais bien aller chercher une troisième victoire au Mans. » Inévitablement, le double champion de F1 a également été interrogé sur un éventuel retour dans la discipline, qu'il n'a pas exclu : « J'ai toujours dit qu'avec le nouveau règlement prévu pour 2021, qui devrait rendre la F1 plus homogène et équitable, je serais intéressé. Malheureusement, cela a été reporté à 2022, et c'est dommage parce que la F1 a besoin de ce changement le plus vite possible. Mais avec la situation actuelle et l'impossibilité de développer les voitures pour la saison prochaine, c'est tout à fait compréhensible. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi