Autos, Étape 8 - Al-Attiyah sonne la charge !

Basile Davoine
·2 min de lecture

Ce lundi marquait la deuxième partie de l'étape marathon du Dakar 2021, avec un concept qui repose sur l'absence d'assistance entre le septième et le huitième acte du parcours. Ainsi chacun a dû prendre lui-même soin de sa mécanique à l'arrivée à Sakaka dimanche soir, avant de reprendre la route pour Neom. Au menu, 375 kilomètres de spéciale mais pas de dunes.

Ce tracé a donné lieu à une bataille de titans aux avant-postes, entre les trois grands favoris pour la victoire finale. s'en sont donné à cœur joie et c'est littéralement à coups de secondes que le trio a d'abord tenté de se départager, avant que la situation ne se décante un peu plus en fin de journée.

Lire aussi :

Motos, Étape 8 - Cornejo s'affirme, De Soultrait abandonne

Leader à mi-chemin avant que Peterhansel ne passe devant, Al-Attiyah a repris l'avantage par la suite avant de s'employer à creuser l'écart sur le Français. Le pilote Toyota s'est très bien acquitté de sa tâche puisqu'il a bouclé l'étape en s'imposant pour la cinquième fois sur cette édition, avec 52 secondes d'avance sur Sainz, et surtout 3'03 sur le leader du classement général. Ainsi, Peterhansel conserve les commandes mais voit une partie de son matelas s'envoler, puisque Al-Attiyah pointe désormais à 4'50. Sainz reprend quant à lui un peu de temps et émarge à 38'55.

Derrière ce choc des prétendants, les outsiders ont continué de survivre en limitant la casse ou en vivant de nouvelles galères. C'est le cas pour , vainqueur d'étape dimanche, qui cette fois-ci était à nouveau parti sur un bon rythme mais a été stoppé dans son élan en raison d'un problème mécanique. Le Saoudien a perdu près d'une heure dans cette mésaventure.

Galère aussi pour ont fait ce qu'ils ont pu pour remettre leur BRX Hunter en état. Néanmoins, ils se sont élancés dans la spéciale avec seulement trois étriers de frein, une roue de secours et un seul vérin, le tout sans camion d'assistance proche, ce dernier étant tombé en panne.

Le duo se savait à la merci d'une nouvelle journée rude, et c'est ce qui s'est passé. Un premier arrêt au 43e kilomètre a été signalé pour effectuer des réparations, puis un second au 81e kilomètre, cette fois-ci à cause de deux crevaisons et sans suffisamment de roues de secours.

À noter en revanche la très belle étape de conserve la quatrième place du classement général.

Classement général provisoire après l'Étape 8

Pilote

Auto

Temps

1

France

S. Peterhansel

Mini

29h36'49

2

Qatar

N. Al-Attiyah

Toyota

+4'50

3

Spain

C. Sainz

Mini

+38'55

4

Poland

J. Przygonski

Toyota

+1h38'08