Autriche-France en Ligue des nations aura bien lieu

Un trou de trente centimètres dans la pelouse du Ernst-Happel-Stadion a fait planer une menace sur le match de vendredi entre l'Autriche et les Bleus, en Ligue des nations. La Fédération autrichienne a assuré mercredi soir que la rencontre aura bien lieu.

À la fin d'Autriche-Danemark (1-2), lundi, les Danois se sont plaints d'un trou qui s'était formé dans le rond central de la pelouse du stade Ernst-Happel. La profondeur (une trentaine de centimètres) a créé des inquiétudes et déclenché un vent de panique auprès des autorités autrichiennes. Une réunion s'est tenue, mercredi soir, avec l'UEFA, et le match face à la France, vendredi en Ligue des nations, aura bien lieu.

La pelouse passée aux rayons X

« Nous avons fait venir un spécialiste allemand des pelouses qui a comblé ce trou, explique le sélectionneur autrichien Ralf Rangnick. Il faut voir comment la pelouse va évoluer dans les prochaines heures. Mais rien n'indique que le match soit remis en cause. » La Fédération autrichienne a aussi préféré prendre les devants en dépêchant une équipe de spécialistes allemands pour passer l'ensemble de la pelouse aux rayons X avec un appareil spécial pour voir si d'autres cavités peuvent apparaître. Et elle a assuré mercredi soir que le match Autriche-France aura bien lieu.

Selon la Fédération autrichienne, de gros orages le week-end dernier ont fait monter le niveau du Danube, qui coule à deux cents mètres du stade. Des nappes souterraines pourraient donc être à l'origine de ce trou. La Fédération a anticipé d'autres dégâts. Elle a fait venir près de 1 000 m2 de pelouse dans l'hypothèse où la couche supérieure du gazon doit être changée rapidement. La couche inférieure a de son côté été densifiée.

lire aussi

Soumis à un calendrier très dense, les Bleus commencent à fatiguer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles