Avant la Coupe du monde au Qatar, les Bleus s'engagent par écrit pour les droits humains

Au lendemain de l'engagement oral d'Hugo Lloris, les Bleus passent à l'écrit pour la protection des droits humains. (P. Lahalle/L'Équipe)

Dans une lettre collective, les joueurs de l'équipe de France annoncent qu'ils soutiendront les ONG oeuvrant pour la protection des droits humains, au travers du fonds de dotation Génération 2018.

Lundi, en conférence de presse, le capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris avait assuré que les Bleus monteraient prochainement au créneau sur les droits humains au Qatar, indiquant que « quelque chose sera fait (et) mis en place. On ne peut pas rester insensibles à ces sujets-là. »

Au lendemain de la sortie de son gardien, l'équipe de France s'est fendue, ce mardi, sur les réseaux sociaux d'une « lettre des Bleus ». Rappelant « (leur) attachement au respect des droits humains et (leur) refus de toute forme de discrimination », les joueurs annoncent dans ce courrier qu'ils ont décidé de « soutenir les ONG qui oeuvrent pour la protection des droits humains, au travers du fonds de dotation Génération 2018 auquel tous les joueurs de la sélection 2022 et les membres du staff sont associés. »

Pour rappel, Génération 2018, créé par les champions du monde il y a quatre ans après leur sacre en Russie, est un fonds destiné à financer des actions à impact social qui tiennent à coeur aux joueurs.

À lire aussi : Toute l'actu de la Coupe du monde

VIDÉO - Yann Arthus-Bertrand : "J’ai fait une connerie d’avoir soutenu le Qatar, je n’aurais pas dû. Moi, je n’étais pas payé, pas comme Zidane"