Aventure - Kayak - Kayak extrême : une chute vertigineuse de 23 mètres signée Nouria Newman

·1 min de lecture

La spécialiste du kayak extrême, Nouria Newman, a une nouvelle fois frappé dans les Hautes-Alpes, en s'offrant une chute de 23 mètres de haut. Une cascade de 23 mètres, en kayak. Ils sont peu dans le monde à en être capables. Nouria Newman nous offre ces images saisissantes, au coeur des Alpes. Encore un peu restreinte par les conditions sanitaires, la spécialiste du kayak extrême continue d'explorer les spots français et a trouvé une pépite du côté des Hautes-Alpes : le canyon des Oules de Fressinières, au-dessus de l'Argentière La Bessée. « C'est un canyon hyper réputé en canyoning, explique la Française de 29 ans. Les kayakistes l'ont découvert grâce à ça. »« C'est plus technique que ce qu'on peut trouver ailleurs, poursuit-elle. Aux États-Unis, sur des hauteurs comme ça, on a plus d'eau, ça nous permet d'avoir plus de contrôle, d'être avec l'eau. Là, avec un petit débit, tu touches les rochers, c'était assez intimidant car c'est très étroit, tu as des énormes murs autour de toi, tu n'as pas trop le droit à l'erreur... »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Newman n'a pas réalisé la première descente de cette cascade. La première date de 2011, par Stéphane Pion et Mathieu Coldebella. Plusieurs pagayeurs français l'ont ensuite réussi, comme Raphaël Thiébaut ou Eric Deguil. « Ce sont des références pour moi, sourit Newman. Des gars que j'admire beaucoup, un peu mes mentors. Quand ils l'ont ouvert en 2011, je trouvais ça fou, et jamais je n'aurais pensé avoir le niveau technique pour faire pareil. Donc ça me touche encore plus de l'avoir fait. » lire aussi Nouria Newman, les chutes phares d'Islande

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles