Aventure - L'homme volant Vince Reffet, 10 ans d'exploits

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

À 36 ans, Vince Reffet est mort mardi lors d'un entraînement. Depuis plus de dix ans, cet homme volant, en wingsuit, en Jetman (une aile motorisée) ou en parachutisme, a fait rêver la planète avec ses vidéos et ses exploits. Au-delà de ses exploits et de ses performances sportives, il y a cet énorme sourire, une joie de vivre communicative, la blague facile et cette envie hors-norme d'emmener les gens avec lui dans ses aventures. « Une légende », « une inspiration », « un super-héros moderne », « un grand monsieur »... Les hommages poignants à Vince Reffet se multiplient des quatre coins du monde. L'homme volant a disparu lors d'un entraînement en Jetman (une aile motorisée) à Dubaï, à 36 ans.

Avec Fred Fugen, son acolyte de toujours, ils fêtaient cet été leurs 20 ans de sauts ensemble. 20 ans d'aventures, d'anecdotes, de sauts ou de voyages. Depuis leur premier saut ensemble, le 4 juin 2000, sur le centre de parachutisme de Lapalisse (dans l'Allier), ils ne se sont pas quittés. Un duo légendaire. lire aussi Les Soul Flyers racontent 20 ans d'exploits aériens Enfant, Vince Reffet le rêveur n'était pas forcément attiré par ce milieu, lui qui est même passé chez les Compagnons du devoir comme charpentier. À 14 ans, il fait son tout premier saut avec son père, en tandem. Une révélation. « Je faisais de la compétition en judo et du jour au lendemain, j'ai fait mon premier saut, nous racontait Vince Reffet cet été. C'est comme si, au moment où je me posais, je savais ce que je voulais faire de ma vie : une carrière dans le parachutisme. Je m'en souviendrais toute ma vie, dès que je me suis stabilisé en l'air, je savais que c'était ça : ma vocation. » À 15 ans, il rencontre Fred Fugen, de cinq ans son aîné, qui l'a pris sous son aile et ils ont tous les deux brillé en équipe de France de parachutisme. Avant de se lancer dans la vidéo, ils ont décroché six titres mondiaux en freefly, discipline artistique du parachutisme et sont même invaincus en compétition entre 2004 et 2009.

Avide de liberté et des idées de projets fous plein la tête, ils deviennent les « Soul Flyers » et créent leurs propres exploits. Impossible de tout lister, en wingsuit comme en Jetman : ils ont sauté de la plus haute tour du monde ou à 10 000 mètres au-dessus du Mont-Blanc, ils sont rentrés dans un avion en plein vol, ont volé avec la Patrouille de France et un avion A380... Derniers projets en date, le duo a flirté avec un phare charentais à 280 km/h, en réalisant un piqué et une remontée en plein vol. En février dernier, Vince Reffet avait même signé le premier vol autonome avec Jetman, ces ailes hautement technologiques, une sorte de Formule 1 des airs. lire aussi Les 8 expériences les plus folles des Soul Flyers « C'est ce qui se rapproche le plus du rêve, de la liberté, racontait Vince Reffet cet été. Le rêve de tout gamin. Tu n'utilises que ton corps pour voler : tes épaules, ton buste, ta tête. En tant que parachutiste, tu as envie de passer le plus de temps en l'air, mais tu es rattrapé par la gravité. Grâce à cette aile, on repousse les limites. » Avec ses vols incroyables, Vince Reffet fait partie des légendes de la planète extrême, ceux qui ont repoussé les limites de leurs disciplines, avec la profonde et sincère envie de faire rêver les autres. À sa famille, à ses proches, à son acolyte de toujours Fred Fugen, L'Equipe adresse ses sincères condoléances.