Aviron - L'aviron français vise quatre médailles aux Jeux Olympiques de Paris 2024

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour atteindre son objectif de quatre médailles, le nouveau consultant de la fédération Jürgen Grobler a insisté sur l'importance de la préparation physique. L'aviron français espère qualifier huit bateaux aux Jeux Olympiques de Paris en 2024 (contre cinq à Tokyo) et décrocher quatre médailles, soit le double des derniers Jeux de Tokyo. Tel est l'objectif fixé par le directeur technique national Sébastien Vieilledent à l'occasion d'une conférence de presse visant à présenter Jürgen Grobler, l'entraîneur le plus titré au monde, désormais consultant auprès de la fédération française. À l'issue d'un tour de France, l'Allemand (ancien coach des équipes de RDA et de Grande-Bretagne) a estimé que le programme d'entraînement français (apporté en France par un autre Allemand l'Est, Eberhard Mund) était « techniquement bon ». Mais il a rappelé que l'aviron était « un sport de puissance et d'endurance », et que ce serait un secteur à travailler. « Si nous pouvons faire un peu plus de préparation physique, (les athlètes) seront plus forts physiquement et ils iront plus vite », a-t-il ajouté. lire aussi Toute l'actualité aviron Pour tirer bénéfice d'être le pays hôte, les rameurs français devront par exemple connaître, dit-il, « chaque arbre » sur le côté du stade olympique de Vaires-sur-Marne, où ils peuvent s'entraîner dans les trois prochaines années.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles