Axel Disasi (Monaco) : « On va jouer notre va-tout »

·3 min de lecture

À la veille du déplacement à Saint-Étienne (19h00, 34e journée de Ligue 1), Axel Disasi, défenseur et vice-capitaine de Monaco, est revenu vendredi en conférence de presse sur la bonne période que traverse son équipe.

« Cela change-t-il quelque chose de ne plus être dans la position du chasseur ?
Non, on reste concentrés sur nous-mêmes. On avait vécu un mois de mars assez compliqué. On a réussi à passer ce moment-là en restant concentrés sur nous-mêmes et solidaires. Aujourd'hui ça nous réussit, on ne va pas changer cette façon de penser ou d'agir. On sait d'où l'on vient. On reste ambitieux. Maintenant, on va jouer notre va-tout.

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Philippe Clement vous a-t-il apporté de la sérénité ?
Il a apporté de la confiance. Même quand ça n'allait pas, il était toujours confiant. Il continuait à nous motiver et à nous dire qu'il fallait aller de l'avant. La série qu'on fait lui donne raison.

« Au fil de la saison, je me suis senti de mieux en mieux, avec de la confiance et beaucoup plus de régularité »

On vous sent plus à l'aise sur un plan personnel ces derniers mois ?
C'est vrai que quand j'étais venu avant le match contre Lyon (2-0, le 5 février), j'avais dit que j'allais de mieux en mieux, mes prestations ont pu confirmer mes dires. Au fil de la saison, je me suis senti de mieux en mieux, avec de la confiance et beaucoup plus de régularité.

Le rôle de vice-capitaine vous aide-t-il à progresser ?
Quand j'ai eu ce rôle, lors des premiers matches, c'était un peu nouveau pour moi, je ne savais pas ce que c'était. J'ai appris à faire avec ça. J'ai fêté mes 24 ans. Par rapport au jeune groupe qu'on a, je me devais de prendre ce rôle-là plus à coeur et plus au sérieux. Ça me permet aussi de m'étoffer sur d'autres points.

« Le fait qu'on a été sorti de la Coupe d'Europe, ça a permis de travailler plus de choses, de se reposer plus, d'arriver plus frais face à ce genre d'équipes »

Dernièrement, vous êtes en réussite face aux équipes de bas de tableau, contrairement au début de saison...
Il faut rappeler qu'on était dans un calendrier qui nous faisait jouer tous les trois jours. Le fait qu'on a été sorti de la Coupe d'Europe, ça a permis de travailler plus de choses, de se reposer plus, d'arriver plus frais face à ce genre d'équipes. On est des compétiteurs, on veut tout gagner. On sait que le club a des ambitions.

Avez-vous vu des joueurs élever leur niveau de jeu entre début mars et aujourd'hui ?
C'est le fait qu'on soit sorti de la Coupe d'Europe, tout simplement. Quand on joue tous les trois jours, on ne travaille pas forcément des aspects tactiques à l'entraînement. Là, certains joueurs ont pu se remettre en question ou ils ont pu se reposer, le staff a pu travailler des choses dans la semaine. Il faut continuer comme ça. »

lire aussi

Dans les coulisses du festival de Monaco, revenu dans la course à la Ligue des champions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles