Axelle Gachet-Mollaret : « Ces deux victoires étaient espérées »

Axelle Gachet-Mollaret a fait le plein de victoires ce week-end. (Arinsal/SkimoStats)

Victorieuse samedi de la course individuelle et dimanche de la Vertical Race, Axelle Gachet-Mollaret a fait le plein lors de la manche de Coupe du monde à Comapedrosa. Mais la Française ne visait pas autre chose.

« Comment analysez-vous votre double performance de ce week-end à Comapedrosa ?
Ça a été un week-end assez inattendu. On a eu des conditions météo pas évidentes, ce qui a engendré des parcours de repli plus courts que prévu. Il a fallu s'adapter un peu. Pour moi, c'était sans doute des courses moins difficiles que d'autres car il y avait pas mal d'absentes au départ. Je suis contente d'être restée bien dans le rythme malgré ces conditions compliquées et incertaines. Je pense que j'ai su gérer ça mieux que d'autres. Ces deux victoires sont des résultats qui étaient espérés (sourire).

lire aussi : Axelle Gachet-Mollaret signe un doublé en Andorre

Vous attendiez-vous à aussi bien performer ?
Oui. La course individuelle et la Vertical Race sont mes deux disciplines favorites, j'y allais donc clairement pour les gagner toutes les deux, d'autant qu'il y avait plusieurs absentes. Ce sont deux bonnes places, ça lance bien la saison et la forme était bonne.

Comment avez-vous géré le froid et ces rafales de vent ?
Il y avait effectivement beaucoup de vent, et c'était plus pénible que le froid. Nous étions en majorité beaucoup plus habillées que d'habitude. En plus de la combinaison, nous avions une veste. Moi j'avais même mis un pantalon. On s'est adaptées. Mais le parcours a été raccourci pour que l'on reste moins longtemps dans la tempête et que l'on évite la partie haute où, là, les rafales de vent étaient importantes. Du coup, il fallait idéalement bien s'échauffer pour bien mettre le corps en chauffe mais, en même temps, quand il fait tempête, on n'a pas envie de s'échauffer trop longtemps. Dans ces cas-là, il faut trouver le juste milieu.

La suite de la saison ce sont les manches de Coupe du monde Morgins et Marmotta mais aussi et surtout les Championnats du monde début mars à Boi Taull en Espagne. Avez-vous des priorités dans ce calendrier ?
Toutes les courses sont importantes mais l'objectif est d'arriver avec le plus de fraîcheur physique et mentale pour ces Championnats du monde, qui restent mon principal objectif. C'est à chaque fois une course d'un jour et le titre est décerné dans la foulée. Mais il est important de performer en Coupe du monde, et ces étapes sont de bonnes préparations pour les Mondiaux. J'espère juste qu'on aura plus de neige que l'an passé, cela avait été un peu limite. »