Aymeric Minne, après la victoire de Nantes à Montpellier : « On s'en sort avec un miracle »

Aymeric Minne a porté Nantes vers la victoire dimanche à Montpellier. (Sy. Thomas/L'Équipe)

Le demi-centre de Nantes Aymeric Minne soulignait l'importance du sauvetage in extremis du gardien Ivan Pesic pour sceller le succès nantais dimanche à Montpellier en clôture de la 2e journée de Liqui Moly Starligue.

Aymeric Minne (demi-centre de Nantes), meilleur buteur de son équipe (8/14) dimanche lors de la victoire face à Montpellier (30-29) : « On savait que ce déplacement était compliqué, avec l'enchaînement de Kielce (défaite mercredi en Pologne, 40-33 en ouverture de la Ligue des Champions), très fatigant, long. Enchaîner avec encore un déplacement, à Montpellier. Les voyages c'est ce qui fatigue le plus mentalement et physiquement. On avait un peu peur de ce match-là. On s'en sort très bien. Aujourd'hui (dimanche), j'ai eu beaucoup de temps de jeu aussi. J'ai eu 45-50 minutes donc forcément je me retrouve avec plus de tirs, plus de buts, je rate aussi pas mal.

lire aussi

Le classement de la Liqui Moly Starligue

Mais je suis content d'avoir pu aider l'équipe, pour pouvoir marquer à un moment important et repasser devant en seconde mi-temps (17-18, 34e). On a vraiment cette force de caractère de revenir dans le match alors qu'on n'était pas trop dedans en première (16-15 pour Montpellier). On s'est fait un peu peur sur la fin, on s'en sort avec un miracle (un arrêt du bout du pied d'Ivan Pesic devant Valentin Porte, sur le gong). »

Kyllian Villeminot, arrière de Montpellier

« Il faudra vite rebondir »

Kyllian Villeminot (arrière de Montpellier), auteur de 11 buts sur 14 tirs, meilleur marqueur du match : « Bien sûr, on voulait gagner notre premier match à domicile. On est tristes et très énervés. C'est le début de saison, on ne va pas s'arrêter à ça, il nous reste beaucoup de matches. On va essayer d'apprendre de nos erreurs et avancer. En première période, on joue beaucoup en infériorité numérique, Nantes marque des buts assez rapidement, faciles. En seconde, on perd des ballons, ils ont des contre-attaques. On est à -4, on revient petit à petit. Il faudra vite rebondir. »

lire aussi

Les résultats de la 2e journée