Badminton - Réforme - Vers les sets en 11 points à partir de janvier 2022

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'assemblée générale de la Fédération internationale devrait valider ce samedi le passage aux matches au meilleur des cinq manches, avec des sets en 11 points. Cette fois, le set en 11 points semble faire l'unanimité au sein des fédérations nationales de badminton. Rejetée en 2018, cette réforme du comptage de points devrait être validée lors de l'assemblée générale de la Fédération internationale de badminton ce samedi. Proposée par les fédérations d'Indonésie et des Maldives, portée par l'Asie, la Corée, la Chine, et officiellement soutenue par l'Europe, cette réforme prévoit de jouer les rencontres en trois sets gagnants de 11 points chacun. Il faudrait deux points d'écart pour l'emporter, sauf si les deux adversaires arrivent à 14-14, auquel cas le premier à 15 points serait déclaré vainqueur du set. Entrée en vigueur en janvier 2022 Le comptage actuel datait de 2006 (les sets se comptaient en 15 points auparavant), et plusieurs formats ont été testés entre-temps (sets en 11 points, 5 sets de 7 points...), sans succès. Cette nouvelle réforme entrerait en vigueur en janvier 2022, soit après les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), et dix-huit mois avant la nouvelle période de qualification, pour les Jeux de Paris. Brice Leverdez, le numéro 1 français en simple « À changer de système aussi souvent, notre sport perd en crédibilité » Un changement qui ne plaît pas particulièrement aux athlètes français. « À changer de système aussi souvent, notre sport perd en crédibilité, regrette Brice Leverdez, le numéro 1 français en simple. Cela empêche de comparer les performances dans l'histoire, c'est dommageable pour la culture du badminton. On nous dit que les carrières des joueurs pourraient être rallongées, mais c'est déjà le cas, j'en suis la preuve (il a 35 ans). Et j'entends l'argument de la diffusion télé, mais le spectacle pouvait avoir de l'intérêt en 21 points, avec des remontées incroyables. » Même déception du côté de Delphine Delrue, associée à Thom Gicquel en double mixte : « J'ai testé le format en 11 points, ça ne m'avait pas plu car les pauses sont trop longues, et on perd en intensité physique. Mentalement c'est aussi compliqué, il faut recommencer à zéro beaucoup plus souvent, et être prêt dès le début du set. » lire aussi L'actualité du badminton