Balance ta FFF !

SO FOOT
·1 min de lecture

Plus de deux ans après le sacre des Bleus à la Coupe du monde, le football français ne cesse de se rappeler qu'il ne suffit pas d'être au sommet pour éviter les zones de turbulences. Si Didier Deschamps prône souvent une organisation rigoureuse sur le terrain, la Fédération française de football (FFF) s'occupe d'entretenir la culture du bordel en coulisses. Un bazar propre aux instances hexagonales et aussi visible à la LFP, sa petite cousine, qui a entamé un début de révolution en voyant arriver Vincent Labrune à la présidence en septembre dernier. L'histoire n'est pas (encore) la même à la FFF, qui pourrait pourtant surfer sur le titre de champion du monde, un nombre de licenciés toujours aussi élevé (1,7 million cette saison) ou une santé économique avérée pour s'ériger comme un modèle de fonctionnement. Seulement, le New… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com