Ballon d’or: Messi-van Dijk, le plus faible écart depuis plus de 20 ans

En devenant le premier footballeur à obtenir six Ballons d’or, Lionel Messi a écrit l’histoire lundi. Son dauphin, Virgil van Dijk, aussi. En effet, jamais un écart entre le lauréat (686) et le deuxième (679) n’avait été aussi faible (7 points) depuis 1996 et le sacre de Matthias Sammer devant le Brésilien Ronaldo pour un point (144 contre 143). C’était une époque où les journalistes étaient beaucoup moins nombreux à voter (51 au total contre 176 en 2019). Et les points beaucoup plus concentrés. 

Quatre journalistes n'ont pas voté

Cela situe un peu plus l’indécision de cette édition 2019. Celle-ci aurait pu basculer sur les choix des quatre journalistes n’ayant pas validé leur vote. Sur les 180 invités à donner leur Top 5, seuls 176 ont rendu leur réponse. Avec un si faible écart, cela peut laisser des regrets au Néerlandais. Aucune information sur ces votes manquants n’a été divulguée. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Dans un passé récent, l’édition de 2013 restait comme celle la plus serrée pour un mode de scrutin différent puisque les votes des capitaines de sélection et des sélectionneurs comptaient autant que ceux des journalistes. Cristiano Ronaldo s’était imposé (27,99% des suffrages) devant Lionel Messi (24,72%) et Franck Ribéry (23,26%). 

En remontant plus loin dans le temps, les victoires d’un cheveu étaient plus régulières puisqu’elles étaient, là encore, le résultat d’u vote moins large. Bobby Charlton a ainsi triomphé...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi