Ballon d'Or - L'or qu'ils ont semé en 2012

Tous les chiffres de l'année 2012 de Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Andres Iniesta, les trois finalistes au Ballon d'Or.

LIONEL MESSI

Le grand favori. Que peut-on encore dire sur la saison de l’Argentin? 2012 a été l’année de tous les records pour le triple tenant du titre. Il est devenu, à 25 ans, le meilleur buteur de l’histoire du FC Barcelone. Il a été le premier à inscrire un quintuplé lors d’un match de Ligue des champions. Les triplés et les doublés ? Du menu fretin désormais pour la Pulga. Et puis bien, sûr, le record de buts sur une année civile (91) détenu jusqu’alors par Gerd Müller. Le revers de la médaille dans sa quête d’un quatrième Ballon d’Or : un seul titre (mineur) avec la Copa del Rey.

CRISTIANO RONALDO

L’éternel second. Si Lionel Messi n’existait pas, Cristiano Ronaldo collectionnerait sans doute les Ballons d’or. En 2012, l’histoire risque de se répéter même si le Portugais a été champion d’Espagne et vainqueur de la Supercoupe, glanant ainsi un titre majeur contrairement à rival. Il a également passé la barre des 60 buts pour la première fois dans l’histoire du Real Madrid sur une année. Une victoire à l’Euro avec le Portugal aurait donné bien plus de poids à sa candidature mais les Lusitaniens se sont arrêtés en demi-finale malgré ses trois buts dans la compétition.

ANDRES INIESTA

L’outsider. Andres Iniesta est moins dans la lumière que son coéquipier du Barça. Pourtant l’Espagnol est comme Messi l’un des meilleurs joueurs du monde. En 2012, il n’a remporté que la Copa del Rey avec son club. En revanche, il a été une nouvelle fois sacré champion d’Europe avec l’Espagne, décrochant au passage les titres de meilleur joueur du tournoi et de la finale. Suffisant pour chiper le Ballon d’Or ? En août, l’UEFA l’avait élu joueur européen de l’année… devant Messi et Ronaldo…

LES SECTEURS OU ILS BRILLENT

Il n’y a pas que les buts ou les titres pour déterminer la grandeur et l’influence d’un joueur sur le terrain. Si Lionel Messi, Cristiano Ronaldo et Andres Iniesta sont une fois de plus nommés pour le Ballon d’Or, c’est parce qu’ils excellent dans leur domaine respectif. Messi, c’est, entre autres, 217 dribbles réussis dans l’année ou encore 115 occasions créés (passe avant un tir) pour ses partenaires. Cristiano Ronaldo, c’est une machine à frappe (441 tirs tentés) et un joueur qui pousse à la faute (154 subies) quand il a le ballon. Quant à Andres Iniesta, c’est le maître à jouer par excellence (90,4% de passes réussies), au four et au moulin (206 ballons récupérés).

Lire aussi
FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant