Barça - Le constat alarmiste d'un ancien entraîneur d'Antoine Griezmann

Goal.com

Ces dernières saisons, la carrière d'Antoine Griezmann avait été sous le signe d'une progression constante. Entre son départ de la Real Sociedad, son adaptation réussie à l'Atlético de Madrid, ses prousses réalisées avec les Colchoneros et surtout son rôle majeur dans la reconstruction triomphale de l'Equipe de France, rien ne semblait résister au natif de Macon. Oui mais voilà, force est de constater que pour s'imposer au FC Barcelone, le Français a beaucoup plus de mal. 

En effet, Antoine Griezmann peine à trouver ses marques dans les rangs blaugranas et ne semble pas s’épanouir en Catalogne, où il se retrouve sous le feu des critiques. Est-il Barça compatible ? Doit-il s'en aller pour retrouver la joie qui l'anime en temps normal ? Martín Lasarte son ancien entraîneur de la Real Sociedad, a sa petite idée. Selon lui, Antoine Griezmann n'est tout simplement pas heureux à Barcelone, où il n'est pas utilisé comme il le devrait. 

"Je le vois triste, je le vois terne, il n’est pas à l’aise​"

"Griezmann est la tête de Turc. C’est triste, il devra trouver une autre option. Griezmann est remis en question parce que Barcelone l’est également. Nous devons chercher des boucs émissaires, nous devons avoir un responsable. Il est le dernier à être arrivé, beaucoup d’argent a été mis sur la table pour lui. Il me semble qu’ils lui ont mis une lourde charge sur le dos. Tous les gens de la Real Sociedad seront d’accord avec moi : je vois Griezmann triste. Et ceux d’entre nous qui connaissent Griezmann savent qu’une grande partie de son jeu réside dans sa joie, dans sa façon positive de transmettre les choses", a ainsi expliqué le technicien, à El Desmarque. 

"Je le vois triste, je le vois terne, il n’est pas à l’aise. Il n’a jamais trouvé sa position idéale, où il se sent à l’aise. ll devra attendre encore un peu pour s’adapter, ou, à un moment, il sera temps de changer de couleurs pourquoi pas et de trouver une solution ni meilleure ni pire, mais une qui sera simplement différente pour développer tout ce qu’il sait faire", a ensuite ajouté Martín Lasarte. Un avis vraisemblablement partagé par bon nombre d'observateurs. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi