Barça, Messi illumine le Clasico et atteint la barre des 500 buts

Lionel Messi a connu un Clasico de rêve, ce dimanche à Bernabeu. L'Argentin a été le gros artisan du succès du Barça avec une prestation éblouissante.

Lionel Messi est l'un des meilleurs joueurs au monde. Et ceux qui avaient annoncé qu'il ne l'était plus ont dû ravaler leurs jugements ce dimanche à l'occasion du deuxième Clasico de la saison. Pour ce rendez-vous, décisif dans la course au titre en Espagne, "la Puce" a sorti son costume des grands soirs. Bien qu'ayant eu droit à un traitement particulier de la part des joueurs merengue, la star blaugrana a brillé de mille feux, marquant notamment deux buts. Dont celui qui offrait la victoire aux siens en fin de rencontre.

Messi et le Barça triomphent à Bernabeu

On le disait en méforme, en panne de réussite et aussi frustré par la tournure de la saison barcelonaise. Sur ce match, cela ne s'est guère vu. Au contraire, l'international albiceleste a proposé ce qu'il avait de meilleur à offrir, à savoir un rendement étincelant de bout en bout, des fulgurances et des gestes décisifs. Tandis que Cristiano Ronaldo, son grand rival, connaissait une soirée compliquée avec beaucoup de mauvais choix, le numéro 10 barcelonais marchait sur l'eau et entrainait derrière lui toute son équipe.

Les Madrilènes ont tout fait pour l'arrêter

Même les fautes n'ont pas suffi pour freiner le quintuple Ballon d'Or dans cette rencontre. En première période, Marcelo lui a mis un coup de coude au visage avant que Casemiro ne le fauche violemment dans un duel. En seconde, c'est Sergio Ramos qui a tenté de le neutraliser illicitement avec un tacle odieux avec les deux pieds décollés. Mais, tous ces coups bas n'ont pas gêné Messi et il en fallait bien plus pour l'empêcher d'entreprendre ce qu'il s'est fixé : redevenir le roi du Clasico et tout faire pour relancer les chances de sa formation pour le titre.

Sans Messi, il n'est pas sûr que le Barça se serait remis de l'ouverture du score de Casemiro (28e). Avec lui, les Blaugrana se sont relancés sans même douter puisqu'il a frappé cinq minutes après sur une action où il a presque tout fait tout seul. Avec la technique ciselée qu'on lui connait, il s'est ouvert le chemin de but sur un contrôle suite à une passe de Rakitic, puis a crocheté Carvajal et ajusté Navas d'une frappe à ras de terre. Un but à la fois splendide et précieux et qui donnait le ton de ce qui allait être le festival Messi.

En verve de bout en bout

En seconde période, Messi a encore été le plus dangereux des Barcelonais. À chaque fois qu'il avait le ballon, il a essayé de créer le danger (58e, 69e et 83e). Et quand il ne le faisait pas, il essayait de mettre ses coéquipiers d'attaque dans les meilleures conditions. L'absence de Neymar, l'un de ses acolytes, a été moins pesante que prévue. C'était même un mal pour un bien puisqu'il a retrouvé les responsabilités qu'on lui connaissait avant, avec ce souci d'être impliqué dans toutes les attaques et demeurer une menace constante pour son adversaire. En somme, le Messi des grands soirs.

Logiquement, une telle prestation ne pouvait déboucher que sur une fin heureuse pour lui et ses partenaires. Quand James Rodriguez a égalisé pour les Merengue, le Real a cru échapper à la défaite. Mais le soulagement des locaux a été furtif. Quand Messi est au top de sa forme, il ne fait pas les choses à moitié et s'attèle à terminer son boulot. Ainsi, à la 92e minute, sur la dernière offensive de son équipe, c'est presque logiquement qu'on l'a retrouvé à la finition. Et, naturellement, après une passe parfaite de Jordi Alba, il a fait mouche avec cette frappe sèche et sans contrôle. Le ballon est allé là où il devait aller, à savoir au ras du poteau pour empêcher Navas de réaliser un énième arrêt. La touche finale du magicien argentin. Celle qui, en sus, lui permet d'atteindre les 500 buts en carrière avec le Barça. Le hasard fait bien les choses, mais avec lui on jurerait presque que ce n'est pas une coïncidence. Que tout était calculé pour qu'il célèbre ce chiffre si symbolique un soir de victoire lors d'un Clasico. 

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages