Barcelone - Polémique : Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann sortent du silence !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors qu’il sont au coeur d’une polémique pour avoir tenus des propos pour le moins désobligeants à l’encontre de personnes japonaises il y a deux ans, Ousmane Dembélé et Ancien Griezmann ont tenu à apporter leurs visions des faits.

Depuis quelques heures, Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann se retrouvent en plein coeur d’une polémique sur les réseaux sociaux. En cause, deux vidéos datants de la tournée estivale du FC Barcelone au Japon en 2019. La première d’entre-elles provient du compte Snapchat privé de l’ailier français, dans laquelle il tient des propos pour le moins rabaissants et injurieux à l’encontre du personnel de l’hôtel japonais dans lequel les joueurs du Barça séjournaient. Sur celle-ci, Antoine Griezmann rigole sur le lit de leur chambre d’hôtel pendant que le personnel tente d’installer une télévision et qu’Ousmane Dembélé se moque d’eux en parlant français. La deuxième vidéo, quant à elle publiée par le FC Barcelone à l’époque, met uniquement en cause Antoine Griezmann. Se baignant dans une petite piscine visiblement froide, l’ancien joueur de l’Atlético de Madrid se met alors à mimer ce qui est très grossièrement qualifié de « l’accent asiatique ».

Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann nient tout comportement raciste

Naturellement, la diffusion de ces deux vidéos a fait polémique sur les réseaux sociaux, et les deux attaquants sont maintenant accusés de comportement raciste. Cependant, quelques heures après que l’affaire ait définitivement enflammé la toile, Ousmane…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles