Basket - 3x3 - TQO - Antoine Eïto, au TQO avec l'équipe de France 3x3 : « On part en mission »

·4 min de lecture

Meneur emblématique du Mans, Antoine Eïto quitte quelques jours la Jeep Élite pour revêtir le maillot de l'équipe de France 3x3 dans le cadre du TQO, qui s'ouvre ce mercredi à Graz (Autriche). Une discipline où il s'est révélé tardivement et qui lui permet de réaliser son rêve de jouer en Bleu.

Joueur emblématique de Jeep Élite, deux fois champion (2009, 2018) et deux fois all-star (2015, 2018), le meneur Antoine Eïto (1,83 m, 33 ans) s'est mis au 3x3 en 2019. Il a rapidement montré des prédispositions pour la discipline, jusqu'à remporter l'Open de France l'été dernier avec la Team Paris, en inscrivant le tir de la gagne en finale. Libéré par son club, il sera l'un des leaders des Bleus au TQO, qui démarre ce mercredi à Graz (Autriche).

« Qu'est ce qui vous a poussé à aller taper à la porte du 3x3 en 2019 ?
Le maillot ! Au départ, je ne savais même pas qu'il y avait les Jeux Olympiques, mais porter le maillot de l'équipe de France est très important pour moi. Je l'avais mis en U20 mais sur une campagne qui ne s'était pas bien passée, on n'avait pas été bons (7e de l'Euro) malgré une belle génération (Jackson, Diot, Heurtel, Séraphin, Moerman, Tillie...). Là, le 3x3, j'ai vu comment je me débrouillais, puis entre mes performances, mon envie et l'envie des sélectionneurs, me voilà dans les quatre derniers pour le TQO... C'est le début d'une très belle aventure.

lire aussi
Les Bleues ont un statut à assumer

Vous auriez aimé être appelé en 5x5 ?
Quand il y a les joueurs de NBA, d'Euroligue et les meilleurs d'Eurocoupe, jamais de la vie je ne peux être en équipe de France, jamais. J'ai plein de défauts, mais pas celui de connaître ma valeur. En revanche, il y a eu des fenêtres internationales sans les joueurs NBA et Euroligue, à des moments où j'étais super bien et je me disais "pourquoi pas ?", mais ça ne s'est jamais fait. Alors oui, c'est possible de faire une belle carrière sans faire l'équipe de France, mais quand tu es un compétiteur et que tu aimes ton pays comme je peux l'aimer, ça pique un peu. Maintenant c'est trop tard et l'équipe de France 3x3 est tout aussi importante pour moi.

Qu'est-ce que représente le fait de se battre pour une place aux JO ?
C'est gratifiant, c'est l'essence même de notre sport. Nous aujourd'hui, on part en mission. On sait qu'on a du retard sur les nations qui ne font que du 3x3, où les joueurs s'entraînent entre eux toute l'année. Nous, quelque part, on a quatre joueurs de 5x5 à la base mais attention, pour autant, on a une bonne équipe. Ce week-end par exemple, on bat la République Dominicaine (lors d'un tournoi amical à Voiron) qui sera dans notre groupe au TQO. On a gagné des matches sans être adroits à 2-points (l'équivalent du tir à 3 points au 5x5) donc quand on va commencer à mettre dedans...

Votre style de jeu, composé de beaucoup d'envie et d'énergie, semble parfaitement correspondre au 3x3.
Forcément, sinon je n'en ferais pas et je ne serais pas performant. Maintenant, j'apprends justement à mieux gérer mon effort en 3x3, mes qualités de vitesse et d'impact physique. Et puis j'ai le tir...

Le tir, notamment en fin de match, vous a valu le surnom de "Mister Big Shot".
Ce sont des moments que j'adore. Après, dans le 3x3, savoir qui prend le dernier tir c'est différent, c'est un truc à gérer entre nous : il n'y a pas un coach qui annonce le système, tu peux ne pas être sur le terrain... mais en effet, j'adore ça et j'ai pas peur de prendre mes responsabilités.

lire aussi
Portrait de Laëtitia Guapo, la numéro un mondiale du 3x3

Le 3x3 est une jeune discipline encore en développement, comment imaginez-vous son avenir ?
Même si en France, le 3x3 n'est pas respecté par les connaisseurs du 5x5, pas encore professionnalisé, c'est le futur. C'est un basket différent mais attrayant, notamment par son format (des matches de 10 minutes très intenses et spectaculaires), et qui va avoir de plus en plus de moyens. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles