Basket - Betclic Élite - Boulogne-Levallois déroule contre Cholet et reste leader de Betclic Élite

·2 min de lecture

Les Metropolitans 92 se sont facilement imposés contre Cholet dimanche après-midi (97-62) et conservent son avance sur l'Asvel et Monaco en tête du Championnat. Chris Warren a été étincelant dans la victoire d'Orléans sur Le Mans (98-89) et Pau-Lacq-Orthez a battu Dijon (82-55). Le Palais des sports Marcel-Cerdan reste imprenable en 2021-2022. Septième équipe à s'y présenter cette saison, Cholet est reparti avec une lourde défaite (97-62), ce dimanche contre les Metropolitans 92. Boulogne-Levallois reste en tête de Betclic Élite devant Monaco et l'Asvel. lire aussi Le classement de Betclic Élite De retour sur le banc de son club après deux matches avec les Bleus, Vincent Collet a dû apprécier le visage montré par ses hommes en première mi-temps. Après 20 minutes, il n'y avait déjà plus de suspense (59-26). Précis en attaque, à l'image de Will Cummings (22 points, 5 passes), les « Métros » ont aussi provoqué un wagon de pertes de balle adverse (21). Pas inquiété en deuxième mi-temps, Boulogne se tourne maintenant vers la réception du Partizan Belgrade, mercredi en Eurocoupe. lire aussi Les résultats de la 10e journée de Betclic Élite Warren royal pour Orléans Deux autres matches de la 10e journée étaient au programme dimanche après-midi. Orléans s'est imposé à domicile contre Le Mans (98-89). Diabolique, Chris Warren (33 points, 11 passes, 41 d'évaluation) a porté l'OLB vers son meilleur match offensif cette saison. Le club du Loiret se dirigeait vers une victoire tranquille avant la révolte mancelle dans le dernier quart-temps. Revenue à trois points, l'équipe d'Elric Delord n'a pas pu obtenir un dernier stop défensif. Le MSB rate l'occasion de revenir sur l'Asvel.

Enfin, dans le Béarn, Pau-Lacq-Orthez a facilement dominé Dijon (82-55) et se maintient solidement dans le top 8. Brandon Jefferson (20 points) et Justin Bibbins (15) n'ont pas manqué un tir en première mi-temps avant de poursuivre leur travail de sape en deuxième. Surtout, l'équipe d'Eric Bartecheky a fourni un superbe travail défensif sur David Holston. Le meneur de la JDA est resté fanny au scoring (0 point mais 7 passes décisives) et a perdu ses nerfs en fin de match, récoltant deux fautes antisportives en début de dernier quart-temps. Pau n'en demandait pas tant pour assurer tranquillement sa victoire. Dijon, de son côté, confirme ses difficultés cette saison après la fin de l'ère Laurent Legname. lire aussi Toute l'actu de la Betclic Élite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles