Basket - Betclic Élite - Monaco balaie Paris en Betclic Elite

·2 min de lecture

L'AS Monaco, coleader de Betclic Elite, a mangé tout cru (100-75) le promu parisien dimanche et passé la barre des 100 points marqués pour la première fois de la saison. Moins de quarante-huit heures après le renversant succès obtenu contre le CSKA Moscou (97-80), Monaco a conclu dimanche son infernal mois d'octobre -13 matches depuis le 30 septembre- par une quatrième victoire en sept jours. À domicile face à Paris, les coleaders de Betclic Elite ont totalement surclassé la lanterne rouge (100-75) et passé les cent points pour la première fois de la saison. lire aussi Calendrier/résultats de la 6e journée de Betclic Elite Dans ce premier affrontement entre les deux clubs, le promu a existé un quart-temps, le premier (22-23) avant de multiplier les pertes de balle -13 à la pause, 19 après trente minutes- et d'exploser. Rudy Demahis et Armel Traoré s'illustrent Dans ce contexte, contre un adversaire débordé physiquement et limité par une rotation à sept joueurs -absences d'Amara Sy et Gauthier Denis-, la « Roca Team » a déroulé son jeu, atteignant les vingt points d'écart juste après la mi-temps (56-36). Le meneur de jeu Paris Lee (13 points) et l'ailier Alpha Diallo (15 points) étaient notamment très en vue. Mike James (6 points, 6 passes décisives en 15 minutes), utilisé seulement pour la deuxième fois en Championnat de France, a ensuite appuyé sur l'accélérateur pour solliciter ses intérieurs, Jerry Boutsiele et Brock Motum. La barre des trente points d'écart a été atteinte à cinq minutes de la fin (95-63).

Zvezdan Mitrovic avait choisi de laisser au repos Danilo Andjusic et Donta Hall en sus des blessés Léo Westermann et Will Thomas et de la recrue Dwayne Bacon, non qualifié encore. Les deux jeunes Rudy Demahis (12 points) et Armel Traoré (7) ont du coup eu l'occasion de gambader et de s'illustrer face à un promu très tendre. Paris a de nouveau concédé beaucoup de points (36-51 à la pause) et connaît un apprentissage douloureux avec un seul succès, à Cholet, pour cinq revers, avant de recevoir l'autre ogre de l'élite, l'Asvel, samedi 6 novembre. Juhann Begarin (22 points), Ismael Kamagaté (14) et Kyle O'Quinn (15) ont alimenté la marque parisienne mais le gouffre entre les deux équipes est apparu, logiquement, abyssal. lire aussi Le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles