Basket - Betclic Élite - Nanterre domine Monaco, Limoges dévisse à Strasbourg, le miracle Champagne Basket

·4 min de lecture

Nanterre a pris le meilleur sur un Monaco dont beaucoup de cadres étaient absents, Limoges s'est effondré à Strasbourg et Champagne Basket a créé l'exploit à Bourg-en-Bresse dans un match complètement fou. Nanterre - Monaco : 87-83 Deux jours après son succès à Munich (83-78) et trois avant un déplacement à Villeurbanne en Euroligue, Monaco a une nouvelle fois baissé la tête en Betclic Élite à l'extérieur (quatrième défaite en sept voyages), cette fois à Nanterre (83-87) ce samedi, et peut partager la deuxième place, dimanche avec Le Mans, qui reçoit l'Asvel. lire aussi Les résultats de la 16e journée Avec un casting dégradé - Mike James, Donatas Motiejunas au repos, Dwayne Bacon non qualifié, Léo Westermann et Donte Hall blessés -, la « Roca Team » a été dominée l'essentiel de la deuxième mi-temps, notamment sous les cercles où Chris Horton a livré un match de mammouth (23 points à 11 sur 14, 10 rebonds). Digne successeur de Zvezdan Mitrovic, le coach Sasa Obradovic a été expulsé pour deux fautes techniques dans le money-time, alors que son équipe était revenue à six longueurs (78-72) contre seize (76-60) quatre minutes plus tôt et avait le vent dans le dos. Ibrahima Fall Faye a battu son record de points personnel (24 points) mais les shooteurs monégasques avaient les doigts gelés (5 sur 18 à 3 points, 1/7 pour Danilo Andjusic).

Nanterre, qui passe en positif (7 victoires-6 défaites), s'est appuyé également sur Adam Mokoka (19 points, record en carrière) pour sceller un deuxième succès probant en 2022 après Pau (101-77) la semaine précédente. Strasbourg - Limoges : 97-66 Après quatre victoires de suite, dont deux sur les parquets de Monaco (83-73) et de l'Asvel (85-83), Limoges a dévissé sur le parquet de Strasbourg (66-97, plus gros débours de la saison). La meilleure défense de Betclic Élite, jusque-là, a sombré face à des Alsaciens en appel d'une surprenante défaite à Reims (98-106), remobilisés et euphoriques (21 points pour Matt Mitchell, 20 pour DeAndre Lansdowne). lire aussi Le classement de Betclic Élite CJ Massinburg (17 points, 3 passes) n'a pas pu faire de miracle pour des Limougeauds jamais dans le coup (10-25 après 10 minutes) et qui avaient sans doute trop à gérer, entre l'annonce de dernière minute du test positif au Covid d'Hugo Invernizzi, la blessure pour le reste de la saison de Gerry Blakes et la réintégration de Nicolas Lang (15 points, 4/9 à 3 points). La SIG rejoint Le Mans à la 3e place du classement (9-5). Bourg-en-Bresse - Châlons-Reims : 97-98 a.p. Jessie Begarin s'est avancé et ne trouvant pas de passe évidente, s'est élevé malgré les bras levés du Bressan Jalen Jones. Il restait 6 secondes au chrono, mais la flèche à 3 points a trouvé la cible pour l'arrière de Champagne Basket, qui a ainsi crucifié Bourg au bout de la prolongation. Avant la fin du temps réglementaire, le même Begarin avait déjà remis les deux équipes à égalité (81-81) alors que Bourg semblait avoir pris les commandes pour de bon.

Avec 21 points (un de moins que son record, 22, la semaine dernière contre Strasbourg), 5/8 à 3 points, et 13 passes (record en carrière), le vétéran (33 ans) vient de livrer les deux matches les plus aboutis de toute sa carrière pro. Il a été magnifiquement secondé par Enzo Goudou-Sinha (24 points dont le 3 points de l'égalisation à 1 dixième du buzzer du temps réglementaire) et Gani Lawal (19 points, 8 rebonds). Champagne Basket confirme son renouveau après son succès contre Strasbourg (106-98) et partage la 14e place (6-10) avec Paris, vainqueur du leader Boulogne-Levallois. Le cauchemar de Bourg (12e, 7-9) continue. Les Bressans, qui sortaient d'une belle prestation en Eurocoupe face à Bologne (82-83), ont débuté en encaissant un 22 à 2 après 7 minutes ! Ils n'ont dû leur improbable remontada qu'à la révolte insufflée par l'arrière Rasheed Sulaimon (35 points, record en carrière, 7/10 à 3 points), et l'abnégation d'Alexandre Chassang (19 points, 7/11) tandis qu'Axel Julien vivait un cauchemar (0 points en 25 min). À l'entame des deux dernières minutes de la prolongation, les hommes de Laurent Legname avaient toujours les cartes en main (95-90). Mais ont fini par craquer. Pau domine Orléans L'Elan Béarnais, qui s'était fait étriller à Nanterre il y a huit jours (77-101), a passé ses nerfs sur Orléans (94-85), faisant la différence dans le money-time (31-24) après trois quarts accrochés. Les 32 points et 9 rebonds de Youssou Ndoye n'ont pas suffi pour l'OLB, 13e (6-9) juste devant Paris et Champagne Basket tandis que Pau s'accroche à sa 5e place (10-6), avec deux succès d'avance sur Villeurbanne. lire aussi Toute l'actu de la Betclic Élite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles