Basket - Betclic Élite - Nanterre se relance contre Pau, Bourg-en-Bresse enchaîne

·3 min de lecture

Face à des Palois décimés dans le secteur intérieur, Nanterre a livré un match sérieux et remporté une large victoire à domicile samedi soir (101-77). Bourg-en-Bresse a tenu bon à Fos-sur-Mer tandis que Châlons-Reims a dominé Strasbourg dans un match très offensif. Il n'y a pas vraiment eu de match samedi soir entre Nanterre et Pau-Lacq-Orthez, la faute, principalement, au secteur intérieur palois, orphelin de Vitaly Chikoko et Hamady Ndiaye, restés à l'isolement. Face à une défense particulièrement poreuse et un adversaire qui a eu bien du mal à trouver d'autres solutions que les mains de son leader Brandon Jefferson (20 points), les hommes de Pascal Donnadieu ont été sérieux de bout en bout. Dominateurs à la pause (50-38), ils ont franchement accéléré dans le troisième quart, que les visiteurs ont péniblement traversé (22-9). Nick Johnson (20 points) et Thomas Wimbush (20 points) ont mené leur collectif, bien aidés par Chris Horton (12 points), Jeremy Senglin (12 points) et l'ancien joueur des Chicago Bulls Adam Mokoka (11 points). lire aussi La 15e journée Une fois l'issue de la partie entendue, la JSF a régalé dans les dernières minutes, mettant un point d'honneur à franchir la barre des 100 points inscrits (101-77), une première cette saison. Ce résultat probant - le plus gros écart enregistré pour le club en douze matches - vient par ailleurs relancer les Nanterriens, qui restaient sur deux défaites, et qui affichent désormais un bilan équilibré (6v-6d). C'est tout le contraire pour l'Elan Béarnais, qui après deux succès marque le pas (9v-6d, 4e). Rien de dramatique compte tenu des circonstances. lire aussi Le classement La JLB confirme Inconstant cette saison, Bourg-en-Bresse a entamé l'année en enchaînant une deuxième victoire en Championnat, qui rapproche la JLB d'un bilan équilibré (7v-8d). Les hommes de Laurent Legname, mis sur orbite par un premier quart à sens unique à Fos-sur-Mer (15-4, 10e), comptaient 15 points d'avance à la pause (36-21, 20e). Face à des locaux plus agressifs au retour des vestiaires, Rasheed Sulaimon (15 points) et les siens ont eu le mérite de résister, bien qu'une meilleure adresse aux lancers francs (11 sur 17, 64,7 %) aurait laissé moins de place au suspense (63-56). Pierre Pelos (15 points, 7 rebonds) et Axel Julien (2 points, 10 passes), se sont mis en évidence, et devront confirmer dès la prochaine journée samedi prochain face à Châlons-Reims, après un détour par la Virtus Bologne en milieu de semaine. Châlons-Reims était d'attaque À 7, dont 6 professionnels, le CCRB s'est sorti des griffes de Strasbourg (106-98), privé de son côté de son entraîneur Lassi Tuovi, touché par le Covid. La rencontre, particulièrement offensive et dominée par la SIG après dix minutes (26-31, 10e), a souri à Enzo Goudou-SInha, auteur de 28 points (pour 6 passes), son record personnel. Porté par Jessie Begarin (22 points, 11 passes), Gani Lawal (21 points, 11 rebonds) ou encore Neal Sako (17 points, 12 rebonds), Châlons-Reims est allé chercher un très précieux succès dans la course au maintien : le club (5v-10d) compte désormais une victoire d'avance sur Cholet (4v-10d), 17e et premier relégable. Battus pour la deuxième fois de rang, les Alsaciens manquent l'occasion de rester dans le haut du Championnat (8v-5d, 5e).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles