Basket - Betclic Elite - Sek Henry, dernier renfort estival de la JDA Dijon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La JDA Dijon a annoncé mercredi l'arrivée de Sek Henry pour refermer son recrutement. L'arrière de 34 ans débarque avec une solide expérience, récemment enrichie d'une épopée européenne avec le Pinar Karsiyaka. Sek Henry est dijonnais. L'arrière jamaïcain s'est officiellement engagé mercredi jusqu'en 2022 avec la JDA, vice-champion de France en titre. Âgé de 34 ans, il évoluait jusqu'ici au sein du club turc du Pinar Karsiyaka, avec qui il a atteint la finale de la Ligue des champions, perdue 59-64 contre Burgos. Ancien de l'Élan Béarnais et de Gravelines-Dunkerque, Henry se montre très enthousiaste face à ce retour dans l'Hexagone. « Je suis très très heureux de rejoindre Dijon, explique-t-il dans un communiqué du club. J'ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même, d'aller chercher des titres, que ce soit la Betclic Élite comme la Basketball Champions League. Ça va être génial et j'ai hâte d'y être. » Cette arrivée sera la dernière cet été du côté de la JDA, qui avait déjà annoncé Rashard Kelly lundi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« On avait quatre ou cinq pistes pour le poste 2 et on a choisi Sek Henry qui connaît déjà le Championnat de France et qui a une grosse expérience des coupes d'Europe. C'est un joueur qui est capable de défendre sur les postes 1, 2 ou 3, qui a réussi une très belle saison avec Karsiyaka et qui a fait un très bon Final 4 », a justifié le directeur sportif dijonnais Fabien Romeyer auprès du Bien Public. lire aussi Toute l'actu de la Betclic Élite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles