Basket - Bleues - Céline Dumerc (future manager générale des Bleues) : « J'espère être à la hauteur »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Céline Dumerc, l'ancienne capitaine des Bleues (37 ans), est ravie de devenir dans les prochains mois la future « General manager » de l'équipe de France. « Avez-vous déjà une idée du contenu de ce poste de manager général des Bleues ?
C'est encore assez flou, je ne sais pas quelles cases je dois remplir. Ce sont des choses qui vont se dessiner avec le staff. J'ai hâte de commencer même si je dois attendre un peu car je serai encore joueuse la saison prochaine avec mon club de Basket Landes et je ne serai pas complètement libre de mon temps. Je mentirai en vous disant ce que je vais faire le lundi, le mardi, non je ne sais pas encore. Il y aura sûrement du partage avec les joueuses car elles ont plus de facilité à parler avec d'autres gens que le staff technique, je pourrai être un relais auprès des coaches... Il y a des pistes, transmettre aux nouvelles générations mais je ne connais pas encore toutes les missions dans lesquelles je serai engagée. Équipe de France : Céline Dumerc future manager générale des Bleues Céline Dumerc, future manager générale des Bleues « Je n'avais ni planifié l'arrêt de carrière ni l'après » Ce poste est-il un premier indice de ce que sera votre après carrière ?
On me demandait souvent ce que je ferai après et je n'avais pas de désir particulier, je n'avais planifié ni l'arrêt de carrière ni l'après. La proposition de la FFBB d'intégrer le staff de l'équipe de France m'a permis de concrétiser le passage de témoin, et l'après carrière. Mais serai-je à la hauteur des attentes de la FFBB ? Je n'ai pas signé un job à vie. Je n'ai pas fait trop de plans sur la comète, j'ai juste envie de commencer l'expérience, ce nouveau challenge pour voir si j'en ai les capacités, ce que je peux apporter et après on verra. Je suis en tout cas ravie d'avoir l'opportunité de vivre une expérience comme celle-ci. L'équipe de France, ce sont les meilleurs moments de ma carrière de sportive, j'ai passé je ne sais pas combien d'années avec ce maillot sur le dos. J'espère être à la hauteur pour que l'expérience dure le plus longtemps. Depuis quand cette proposition est-elle devenue concrète ?
On me l'a proposé il y a quelques mois, la crise (sanitaire) a chamboulé et accéléré les choses mais cela s'est tout doucement mis en place. J'avais envie de continuer à jouer un an de plus mais il fallait que la Fédération adhère aussi avec ce planning. En avez-vous déjà parlé avec Boris Diaw, qui occupe cette fonction chez les hommes depuis 2019 ?
Pas encore mais c'est dans mes plans, oui, de lui demander des conseils, ce serait un vrai plus qu'il me guide dans ce qui m'attend. »