Basket - Bleus - Amath Mbaye forfait pour les Jeux Olympiques avec l'équipe de France

·2 min de lecture

Blessé, l'ailier-fort médaillé de bronze avec l'équipe de France lors de la Coupe du monde 2019 en Chine, ne participera pas aux Jeux Olympiques de Tokyo. Le staff recherche un remplaçant. Il avait créé la surprise il y a deux ans, décrochant sa place pour la Coupe du monde en Chine suite au forfait d'Adrien Moerman sur blessure. Amath Mbaye (2,06 m, 31 ans), médaillé de bronze avec les Bleus, s'était depuis bien installé au poste d'ailier-fort en sélection. Devenu un cadre, notamment lors des fenêtres internationales, parfaitement intégré au sein du groupe France, il est un élément très apprécié, sur et hors terrain. Malheureusement, Mbaye, qui sort d'une excellente saison au Pinar Karsiyaka (15 points, 4 rebonds, 2,3 passes décisives de moyenne), sélectionné pour les JO de Tokyo (23 juillet-7 août), ne pourra finalement pas être de l'aventure japonaise, selon nos informations. Un problème médical s'est fait jour lors des tests initiaux passés à l'Insep il y a quelques jours, qui rendra sa participation impossible, même si le joueur est dans un premier temps resté avec le groupe dans l'espoir d'une issue favorable. Moerman contacté Vincent Collet et son staff se sont d'ores et déjà mis à la recherche d'un remplaçant. Le poste quatre ayant été l'un des plus compliqués à hiérarchiser au moment de la désignation des douze élus pour Tokyo (l'autre ailier-fort de l'équipe est le champion de France avec l'Asvel et futur joueur du Real Madrid Guerschon Yabusele), les options sont multiples. Le manque d'expérience des réservistes (ceux censés pallier la blessure éventuelle de l'un du groupe des douze) évoluant à la position de Mbaye -Petr Cornelie, Jaylen Hoard (poste 3-4), aucune sélection pour eux-, devrait logiquement pousser le sélectionneur à tenter de convaincre l'un des candidats initiaux de plus gros calibre à intégrer le groupe. Le récent champion d'Europe avec l'Efes Istanbul Adrien Moerman, vexé par les circonstances de sa non-sélection cet été, et qui a dans la foulée de son sacre en Euroligue annoncé sa retraite internationale dans ces colonnes, a été contacté dimanche, selon nos informations. Mais il y a sans doute peu de chances de le voir revenir sur sa décision. Parmi les autres prétendants, un médaillé de bronze en Chine, Louis Labeyrie, très efficace avec Valence cette saison (9,2 points, 4,7 rebonds, 50 % à 3 points), semble présenter le profil idoine. Mais le staff français avait également réfléchi à Livio Jean-Charles (Olympiakos), voire Joffrey Lauvergne. L'intérieur polyvalent Mouhammadou Jaiteh, qui a rejoint le groupe à Pau en tant que partenaire d'entraînement, a aussi des arguments à faire valoir après un très bel exercice à Gaziantep, en Turquie (16,1 points, 11 rebonds).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles