Basket - Bleus - Vincent Collet veut revoir Ian Mahinmi en équipe de France

L'Equipe.fr
Le pivot de Washington Ian Mahinmi a annoncé sa retraite internationale, mais le sélectionneur des Bleus Vincent Collet n'a pas renoncé à le convaincre de revenir sur sa décision.

Le pivot de Washington Ian Mahinmi a annoncé sa retraite internationale, mais le sélectionneur des Bleus Vincent Collet n'a pas renoncé à le convaincre de revenir sur sa décision.Ian Mahinmi et l’équipe de France, c’est l’histoire d’un malentendu permanent, de multiples rendez-vous manqués. A 30 ans, le pivot (2,11m) de Washington, malgré une belle carrière NBA, ne compte que 32 sélections, et n’a participé qu’à l’Euro 2009 et au Mondial 2010.Lors de l’annonce, par la Fédération française, mercredi, du tout nouveau «Team France» listant trente-sept joueurs appelés à partir en conquête de médailles lors des Euro 2017, Coupe du monde 2019 et JO 2020, le nom de Mahinmi n’a pas été couché sur le papier. Logique : le géant formé au Havre avait annoncé, le 3 avril dernier après un match avec les Wizards, sur le site BasketUSA.com, qu’il prenait sa retraite internationale, fatigué par les sempiternels quiproquos et problèmes de communication avec la Fédération. «L’équipe de France, pour moi, c’est terminé, avait-il déclaré. Le wagon est passé. Je n’y pense pas du tout.»L’équipe de France, elle, pense toujours à lui. En marge de la conférence de presse annonçant la stratégie du groupe France, le sélectionneur Vincent Collet nous l’a confirmé, affirmant même qu’il ferait tout pour tenter de convaincre Mahinmi de revenir sur sa décision. «On a été pris de court par ses déclarations, car on comptait vraiment le mettre sur la liste, souffle l’entraîneur. On espérait le revoir, on pense qu’il peut avoir sa place et on va travailler pour essayer de le convaincre de reconsidérer sa position.»Il est certain que le profil de Mahinmi et son niveau de performance sont séduisants pour une équipe de France en mal de pivots défensifs, surtout si Rudy Gobert venait à annoncer son forfait pour l’Euro 2017.Une réunion à la fédérationUne réunion devait s’est tenue mercredi, entre la fédération et le staff de l’équipe de France, pour discuter spécifiquement du cas Mahinmi, et choisir une orientation. Le joueur sera-t-il réceptif à cette opération séduction ? Cela fait des années qu’on attend de revoir Mahinmi sous le maillot bleu. Mais, l’été où il avait amorcé un retour, lors du Mondial 2014 en Espagne, arrivé en renfort pour pallier les forfaits de Kevin Séraphin et Alexis Ajinça, il fut contraint de quitter le groupe à deux jours de la compétition, blessé à l’épaule.En 2015, après le départ surprise d’Ajinça à une semaine du coup d’envoi de l’Euro à domicile, Collet avait préféré rappeler Mam Jaiteh, qui avait suivi la préparation. Dernier épisode, l’an passé. A la veille de la remise de la liste des Bleus pour les JO au CIO, le staff avait envisagé, au tout dernier moment, de faire appel à lui alors que l’équipe pour Rio était déjà constituée. N’ayant pas été placé sur la pré-liste pour les JO (il devait renégocier son contrat, comme Evan Fournier ou Rudy Gobert), le joueur, ne voulant pas prendre la place d’un autre, et n’ayant pu se préparer à la compétition, s’était senti contraint de décliner.Alors, la réconciliation est-elle pour cet été ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages