Basket - Bleus - Vincent Collet a vu « des choses intéressantes » contre l'Espagne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré la défaite des Bleus face à l'Espagne à Malaga jeudi (77-86), le sélectionneur Vincent Collet préférait se concentrer après coup sur le positif à retirer de cette première rencontre de préparation aux Jeux Olympiques. Vincent Collet (sélectionneur de l'équipe de France) après la défaite contre l'Espagne (86-77) : « On se fait décrocher sur ça. C'était notre premier match de préparation et cela s'est vu. Eux avaient déjà deux matches dans les jambes, contre l'Iran. Nous n'avions fait que des ''scrimmages'' (matches d'entraînement), c'est différent. On a souffert sur le repli défensif. Il nous a fallu du temps pour se mettre au rythme d'un match. Mais par la suite, on s'est mieux comportés dans ce secteur, qui était l'un de nos objectifs face à une équipe d'Espagne qui court beaucoup. Une fois à moins douze, on aurait pu descendre encore plus, mais on a eu le courage et l'état d'esprit pour s'accrocher, à nouveau mieux jouer et revenir. » lire aussi Sans ses forces vives, la France voit rouge en Espagne Evan Fournier (arrière de l'équipe de France) : « C'est un premier match de prépa, c'est toujours compliqué. On sentait une différence entre les deux équipes en termes de jus. Au début du match, ils ne faisaient que courir et scorer en transition, et on a fait quelques erreurs un peu bêtes. Mais sinon, j'ai trouvé que par rapport à nos entraînements, on a fait beaucoup de bonnes choses, notamment sur le pick and roll. Après, il y a beaucoup de points sur lesquels il faudra s'améliorer, évidemment. Les choses comme le repli et le rebond ne se travaillent pas vraiment à l'entraînement. C'est quelque chose que tu vois à la vidéo et que tu corriges. Si tu n'es pas capable de faire ça en équipe de France A, tu ne peux pas jouer. Je dirais que ce sont des petits ajustements, sur leur manière de jouer les picks, le spacing quand ils font des trappes sur moi... Ce sont des choses sur lesquelles les Espagnols sont rodés. Les petits nouveaux ont fait un bon bloc d'entraînement à Pau. Mais ils restent des rookies en équipe de France, même ceux qui ont déjà quelques sélections pendant les fenêtres internationales. Ils n'ont jamais fait de vraie compétition avec l'équipe au complet. Quelque part, ils ne connaissent pas encore ce niveau-là. Or certains sont appelés à avoir un vrai rôle. Dans cet esprit, Timothé a été précieux, dans son rôle. Faut qu'on fasse du meilleur boulot pour trouver Moustapha Fall dans la raquette. Après en face, c'était quand même des costauds, donc ce n'était pas évident. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles