Basket - Coupe (F) - Montpellier remporte la Coupe de France féminine

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Au terme d'un match très accroché face aux Flammes Carolo, Montpellier a remporté samedi sa cinquième Coupe de France (75-74). Cruel sort pour les Flammes Carolo de Charleville-Mézières. En quête d'un premier titre en Coupe de France, après trois échecs d'affilée en finale face à Bourges (2017,2018 et 2019), les filles de Romuald Yernaux ont laissé filer une quatrième opportunité samedi, à l'AccorHotels Arena (Paris), face à Montpellier (75-74). Les regrets étaient d'autant plus forts que les Flammes- qui ont joué sans Endy Miyem, leur capitaine, forfait de dernière minute - ont négocié la dernière possession de la rencontre, avec 18 secondes à jouer, et n'ont jamais réussi à déclencher un tir avant le buzzer, la partie s'achevant sur une faute offensive. Pour son cinquième sacre dans la compétition (après 2011, 2013, 2015 et 2016), le BLMA s'est procuré de grosses frayeurs, alors que les Héraultaises ont plutôt maîtrisé le rythme de la rencontre. Longtemps en tête dans le premier quart, elles ont été jointes (24-25, 10e). Malgré dix points d'avance, elles rejoignaient les vestiaires à la pause avec un écart plus réduit (45-40, 20e). Le show Allemand Après un 4-0 infligé au retour sur le parquet, les protégées de Thibaut Petit passaient plus de cinq minutes sans marquer et laissaient ainsi leurs adversaires prendre les commandes. Montpellier s'en est alors remis, comme souvent sur ce match, à sa meneuse Julie Allemand (22 points à 8/9 au tir et 8 passes), brillante MVP de la rencontre. De deux paniers à trois points, la Belge a permis aux siennes de recoller avant l'entame du dernier quart (57-57). Plus discrète dans le dernier acte, elle a toutefois géré le rythme et permis à son équipe de ne plus céder l'avantage une fois celui-ci récupéré à six minutes du terme (64-63). Myisha Hines-Allen, présente au côté d'Allemand dans le meilleur cinq de la saison, a alors pris le relais, envoyant son équipe vers le sacre (75-74). « Je me suis dit qu'on n'allait pas y arriver, j'ai douté, confiait Allemand après la partie. On est une équipe très vivante sur le banc et là j'avais l'impression que c'était leur banc qui avait plus de force. Je me suis dit va falloir aller la chercher. » Un état d'esprit qui a habité les deux formations, et qui a donc accouché d'une superbe finale, qui a, deux heures durant, réussi à faire oublier l'absence de public dans les tribunes. Avec ce succès, les joueuses de Montpellier, quatrièmes du Championnat, s'assurent une place en Euroligue la saison prochaine.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.