Basket - Amical (F) - Les Bleues remportent leur premier match de préparation à l'Euro contre l'Espagne

·2 min de lecture

Pour ce premier match de préparation à l'Euro (17-27 juin), la France a montré les vertus défensives qu'on attendait contre l'Espagne (66-57) ce dimanche. C'est un premier pas encourageant, même si tout n'est pas parfait. Bien sûr, ce n'est pas la première fois, loin s'en faut, que la France bat l'Espagne en match « amical ». Mais on ne dira pas que la victoire de ce dimanche (66-57) est anecdotique, car ça fait toujours beaucoup de bien, côté confiance et côté fierté, de battre les Espagnoles, qui jouaient également leur premier match, avec un groupe qui compte tout de même cinq filles sacrées championnes d'Europe en 2019, même s'il a perdu des joueuses majeures, retirées (Laura Nicholls, Marta Xargay, Ana Cruz). Les Bleues en tête de bout en bout Il reste que la manière de construire cette victoire, qui lance la campagne française vers l'Euro (17-27 juin), et acquise sans Sabrine Gruda et Gaby Williams, au repos, a été plutôt plaisante. « C'est mieux de gagner, surtout quand on arrive à travailler, à tenter des choses, à peaufiner notre jeu, nos relations » appréciait Endy Miyem dont on a pu constater le retour au premier plan, après sa blessure au mollet (10 pts à 83 %), et ça aussi c'était une bonne chose. Valérie Garnier « Il y a eu une grosse volonté de défendre fort associée aussi à des erreurs, mais avec des intentions très positives dans l'engagement » Car il y a eu de vraies satisfactions dans ce match mené tout du long par les Bleues, à commencer par une belle intensité défensive, un véritable engagement qui a contraint Mondelo à demander son premier temps mort à la quatrième minute (11-2) alors que ses filles, surprises par la férocité française étaient à la rue (2/13 aux tirs !). « Il y a eu une grosse volonté de défendre fort associée aussi à des erreurs, mais avec des intentions très positives dans l'engagement » soulignait la coach Valérie Garnier. Tenir l'Espagne à cinquante-sept points, contrôler le rebond (33-30), disait bien toute la force défensive des Bleues et leur esprit de conquête. lire aussi Le calendrier de l'Eurobasket On a vu aussi une équipe sereine dans sa capacité à attaquer la zone espagnole du troisième quart, à choisir et mettre les bons tirs, comme l'illustrait Alexia Chartereau qui termine meilleure scoreuse bleue (15 pts et 3/3 à 3 pts). La maturation de la MVP de Ligue Féminine est de bon augure. On peut y rajouter un banc rentable (37 pts), à l'image d'Alix Duchet (7 pts en 4 mn, et 43-31, 16e) et un écart montant jusqu'à +13. Restent quelques failles, comme un ratio balles perdues (22)/passes (14) préoccupant, quelques erreurs d'anticipation défensive, des défauts à la finition. Mais pour une première sortie, c'était plutôt réussi. lire aussi L'Eurobasket féminin accueillera du public

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles